Titre
Dimanche 26 avril 2015 Saint du jourSainte Alida 19h08
 

Cours once d'or $


2015-03-11->1163.85
2015-03-10->1166.65
2015-03-06->1168.7
2015-03-05->1202.55
2015-03-04->1205.15
2015-03-03->1207.95
2015-02-27->1213.8
2015-02-26->1205.65
2015-02-25->1205.3
2015-02-24->1201.9
2015-02-20->1202.6
2015-02-19->1213.53
2015-02-18->1209.2
2015-02-17->1231.55
2015-02-13->1228.6
2015-02-12->1221.5
2015-02-11->1235.05
2015-02-10->1239.08
2015-02-06->1234
2015-02-05->1272.7
2015-02-04->1261.55
2015-01-30->1283.6
2015-01-29->1271.35
2015-01-28->1292.3


Nouvelle page: Production et Consommation Mondiale d'OR de 1900 à 2012

Données à but informatif et pédagogique, vous restez seul responsable de l'utilisation que vous en feriez.

Les cours de l'or en $ ont rebondi de nouveaux à partir des points ...

Jeudi 23 04 2015 à 18h03
Les cours de l'or en $ ont rebondi de nouveaux à partir des points ... BullionVault FR

COURS DE L'ONCE D'OR : COURS A LONDRES


24-04-2015Matin : $1192.15soit 1097.49€      Soirée : $1183 soit 1093.95€

GRAPHIQUE COURS DE L'ONCE D'OR : COURS A NEW YORK

Cours actuel  1179.65 dollars     soit  4  euros

Once d'OR en Dollars 1 Jour    5 Jours    Once d'OR en Euros 1 Jour    5 Jours   

Gold Chart Once troy = 31.1034768 grammes
Evolution
sur%Cours $
Jour1.36%1164
Sem.1.36%1164
Mois1.36%1164
Année-0.32%1183
12 mois-8.12%1284

pric once d or

Cours de l'Or : en direction de 1178.50$

Jeudi 23 04 2015 à 09h37
Cours de l'Or : en direction de 1178.50$L'Or consolide depuis le 07 Avril sous une zone de résistance 1222,30-1209$. Les cours ne parviennent pas à franchir ces obstacles : c'est un sne de faiblesse, confirmé par la bougie d'hier, noire avec une clôture au plus bas. Les cours se dirent  ... IG

GRAPHIQUE COURS DE L'ONCE D'OR depuis 1 an en USD ou en EUR

En Dollars 1 AN    10 ANS    40 ANS    En Euros 1 AN    10 ANS   40 ANS  

Le record absolu du prix de l'once d'or a été établi le 6 Septembre 2011 à 1921.17 USD.

Gold Chart

Source: iGolder.com

Les cours de l'or en dollars sont coincés dans un écart malgré le ...

Mercredi 22 04 2015 à 11h56
Les cours de l'or en dollars sont coincés dans un écart malgré le ... BullionVault FR

Généré en 0 s

EVOLUTION DU COURS DE L'ONCE D'OR depuis 1970

Cours en moyennes mensuelles depuis 1970, cotation à Londres

En rouge : cours de l'once d'or en dollars courants
En bleu : cours de l'once d'or ramenés en dollars de 2011 (Aout).
cours de l'or depuis 1970 en dollars courants et en dollars 2011 avec pointe à 850 dollars le 21 janvier 1980

Le record du prix de l'once d'or a été établi le 21 Janvier 1980 avec un cours à 850 USD.
En moyenne durant le mois de Janvier 1980, l'once était à 675 USD.

Les cours actuels sont-ils supérieurs à ces records, faut-il acheter de l'or ?

Une approche pour répondre à cette question consiste à actualiser ces cours de 1980 en Dollars actuels. L'actualisation se fait en prenant en compte l'évolution de l'indice des prix Américain (CPI) entre 1980 et aujourd'hui.
Le calcul montre que les 675$ de janvier 1980 équivalent à 1967$ de Aout 2011.
Le record sur un jour à 850$ équivaut lui à 2477$ actuels.

On peut donc estimer que nous ne sommes pas encore à des sommets tels que connus en 1980 mais on s'en rapproche...
On ne peut que recommander d'être prudent à l'achat:
Tant que les incertitudes économiques actuelles perdureront, l'or devrait encore servir de valeur refuge ou vecteur d'attente.
Il faut toutefois surveiller les cours comme le lait sur le feu car on peut voir sur l'historique le retournement de tendance à partir de janvier 1981 : il a rapidement perdu la moitié de sa valeur, prise de bénéfices, report des positions sur d'autres vecteurs.

L'or joue actuellement son rôle de valeur refuge suite aux incertitudes actuelles générées par les crises financières qui s'étendent mondialement, aux états qui vivent au dessus de leurs moyens et s'endettent plus que de raison, aux tensions politiques au Moyen Orient, aux prix des matières premières qui s'envolent, aux déséquilibres de croissance entre les grands pays ...

Le côté positif est que l'on assiste finalement à un rééquilibrage entre les grands pôles mondiaux qui sont à la recherche de liberté et de confort individuel ce qui va tirer la consommation et donc la croissance mondiale
Il faut finalement souhaiter que ce nouvel équilibre soit atteint le plus rapidement possible et sans trop de heurts.


Goldbroker.com

EVOLUTION DU COURS DE L'ONCE D'OR ( 31,103 grammes) depuis 1792

Historique depuis 1792 : remarquablement stable jusqu'en 1971 puis envolée des cours.

Graphique

Envolée des cours de l'or suite abandon de la convertibilité $/Or en 1971


Au cours de l'histoire, le cours de l'or a été fortement lié aux systèmes monétaires en place.
L'Or a tout d'abord été directement utilisé comme moyen de paiement, en complément de l'Argent qui l'a précédé dans cette fonction : pièces Or et Argent.
Ensuite, avec l'apparition de la monnaie papier, il sert de garantie : les émetteurs de billets doivent garantir leur conversion en Or ou en Argent à tout moment(convertibilité Or ou Argent).
A partir de 1870, l'Or devient peu à peu l'unique Etalon dans les principales économies du monde, il finit par supplanter complètement l'Argent : abandon de la convertibilité Argent.
Le principe de convertibilité Or sera ensuite mis à mal durant les différentes guerres mondiales, les crises économiques avec parfois explosion de l'inflation, les périodes de forte croissance économique : la convertibilité Or est de plus en plus difficile à assurer et montre ses limites.
En 1946, les accords de Bretton Woods limitent ce principe de convertibilité OR :
seul le dollar US sera directement indexé sur l'or à 35 dollars par once, les autres monnaies seront, elles, indexées sur le dollar.
En 1971, le déséquilibre entre les réserves OR et la masse de dollars en circulation poussent les Etats Unis à abandonner la convertibilité OR du dollar.
En 1976, les Accords de la Jamaïque officialisent l'abandon du rôle d'etalon international de l'or.
A partir de cette période, les cours ne seront plus fixés par les états, mais libres en fonction de l'offre et de la demande.

Voir aussi cours du lingot d'or, cours du Napoléon, cours des Monnaies OR


Afin de ne pas alourdir inutilement cette liste, les commentaires qui s'éloignent du sujet seront supprimés et ceux se retrouvant fractionnés seront regroupés.

Commentaires

gold digger
26 Avr. 2015, 12:16
Ils vont surtout voter des lois démocratiques lol ( ou pas) pendant juillet août, quand les gens sont en vacance.
Le martien
26 Avr. 2015, 08:50
Tout à fait possible M. Véritor.
veritor
26 Avr. 2015, 08:39
Vous allez voir que des le mois de juin on va nous rebassinner avec une eventuelle sortie de la grece de la zone euro. Pourquoi on nous fait le coup tout les étés depuis 2011? Pour que les gens consomment pendant l'été, saison la plus riche en chiffre d affaire. En effet ils se sont rendu compte que les gens preferaient craquer toutes leur tunes ennvacances plutot que de se "risquer" a les perdre dans une crise. Vous verrez... c'est tout les ans pareil.
Le martien
23 Avr. 2015, 10:25
A Mr Hannibal Pantalacci

Si vous voulez réfléchir à une banque mutualiste non cotée en bourse, il existe Crédit Mutuel, CIC (dépend de Crédit Mutuel), Crédit Mutuel Arkéa, Fortunéo (dépend de Crédit Mutuel Arkéa). Elles sont aussi peut exposées au marché grec. La Poste et BPCE. Cette dernière est liée à NATEXIS (banque d'investissement cotée en bourse). Cependant NATEXIS a fait le ménage et s'est orienté dans les métiers de l'assurance au profit du groupe BPCE. Existe aussi Crédit Agricole, mais coté. Vous avez de quoi réfléchir.

Ne cédez pas à la panique et étudiez l'information qui tend autant à vous informer qu'au contraire.

gold digger
20 Avr. 2015, 06:53
Les grecques ne paye plus leurs impôts !
Hannibal Pantalacci
20 Avr. 2015, 01:50
A Mr Cristophe


Je suis très inquiet relativement à l'utilisation abusive de cette planche à billets.
Les carottes et les patates pourraient nous permettre de survivre, à condition de ne pas être assommé d'impôts...
Hannibal Pantalacci
20 Avr. 2015, 01:46
A M.Le martien

Une banque commerciale mutualiste...je vais y réfléchir !
Merci pour votre réponse.
christophe
19 Avr. 2015, 21:03
A Mr Hannibal Pantalacci

la planche a billet n'a jamais rien resolu en matière de crise économique, et vous pouvez vous renseigner sur les résultats , qui ont toujours été plus que catastrophique. Le QE de Mr dragui est une émission massive de chèque en bois, qui sont garantits que sur de la dette.Il devrais être considéré comme un délinquant notoire et devrais être jeter en prison comme un madoff. Si vous ne savez pas comment faire pour vire pendant des temps difficile, et bien je vous conseille trés fortement de vous acheter un coin de terrain et de vous faire pouser des carottes et des patates , bonne journée
Le martien
19 Avr. 2015, 20:14
La France a l'art et la manière des petits pas. Elle se réforme... (promis, j'arrête le vin le dimanche)
Le martien
19 Avr. 2015, 14:02
La France a l'art et la manière des petits pas. Elles se réforment... (désolé)
Le martien
19 Avr. 2015, 13:41
La France à l'art et la manière des petits pas. Elles se réformes tout doucement en manipulant la masse populaire. Personne ne s'en aperçoit mais pourtant nous avons été témoin des réformes du mariage, des professions réglementés, l'adoption de la constitution européenne malgré le référendum de 2005, l'entré dans l'Otan, la hausse des taxes, le gel du point de la fonction publique, etc.
En ce qui concerne les banques d'investissement, elles devront compter dorénavant que sur elles-mêmes. Elles sont sous la surveillance de la BCE depuis fin 2014.
Pour vous rassurer, vous pouvez opter pour une banque commerciale mutualiste (non côté en bourse).
Hannibal Pantalacci
18 Avr. 2015, 16:15
A M. Le martien


Je comprends, mais permettez moi de rester un peu sceptique sur la capacité des Etats à se réformer, surtout la France.

Nous verrons mais je vois mal s'installer chez nous un monde à la chinoise.

Mais au final, entre deux malheurs, peut être que le monde à la chinoise serait préférable à une banqueroute ?

En ce qui me concerne, je ne sais pas comment me préparer à " ma fin du monde".

J'ai beau y réfléchir, je ne trouve hélas pas de solution miracle, d'autant que personne n'a encore trouvé le moyen de modéliser une telle crise, faute de pouvoir mettre en équations le comportement des gouvernements, des banquiers, des investisseurs, et du peuple.

Il faudrait, je crois, estimer à sa juste valeur l'impact
d'un krach boursier sur les banques...

Par exemple, pour fixer les idées, peut on évaluer la répercussion d'un mini krach de 10 % sur les actions sur les bilans des banques ?

Ne sont elles pas surexposées au regard d'un tel risque ?
Le martien
17 Avr. 2015, 21:05
A M. Hannibal Pantalacci.

Mais je ne vois pas pourquoi cela serait plus contraignant pour les Etats de la zone Euro ? et pourquoi cela les obligerait à faire des réformes structurelles ?

Le quantitative easing a 2 conséquences économiques majeures. La première est la dévaluation de l'euro face aux autres monnaies, ce qui aura pour conséquences de favoriser les exportations en dehors de la zone. La deuxième est un taux long (marché obligataire) très bas proche de 0%. Cette situation favorisera la consommation.

Le quantitative easing va donner des ressorts pour créer un climat favorable à la reprise économique à condition que les Etats de la zone euro (la France et l'Italie en particulier) fassent les réformes structurelles.

Ces réformes ont plusieurs objectifs, diminuer le coût du travail et les dépenses de l'Etat. Ce fut la Politique de l'Allemagne au temps de Schroder.

Ces réformes sont nécessaires pour faire face à des économies dans lesquelles la main d'oeuvre est exploitée. Je pense forcément à la Chine ou le coût horaire est de 2 euros et les congés payés de 5 à 10 jours par an. Pays qui d'ailleurs, emploie des prisonniers en Afrique. Inutile de parler du Mexique, du Vietnam, etc.

Les Etats de l'Union sont en train de se réformer car elles n'ont pas le choix. Nous achetons des produits chinois qui génèrent des bénéfices et qui permettent à leurs sociétés de racheter nos entreprises (aéroport de Toulouse).

Ce qui est à craindre, ce sont des réformes qui baisseraient votre salaire et votre retraite de 5%, 10% ou plus. C'est ça qui est en oeuvre actuellement et malheureusement à attendre.

Notre société est en train de mûter... Le système monétaire va quant à lui continuer en nous entraînant sans doute dans un monde à la chinoise. Il n'y a peut être que les Suisses qui en échapperont.

M. Pantalacci, dans votre monde à vous, comment allez-vous vous préparez à votre fin du monde ?

Allez raconter !
Hannibal Pantalacci
17 Avr. 2015, 15:37


Depuis 2007, la dette mondiale a explosé jusqu'à atteindre 200 000 milliards de dollars, un chiffre délirant.

Ceux qui croient que tout va bien se passer, sans personne n'aie à la rembourser peuvent tout aussi bien croire au Père Noël !

article ici

La déflation par la dette, ça vous rappelle quelque chose ?

Et justement, la moindre déflation, et cette montagne de dettes va s'écrouler dans une apocalypse financière inédite...

On n'aura même pas le loisir de l'annuler ne serait ce que partiellement, parce qu'elle va s'écrouler toute seule.

Hannibal Pantalacci
16 Avr. 2015, 15:01
A M. Le Martien


Oui, d'accord, j'avais bien compris que le soin de racheter les obligations incomberait à chacune des banques centrales.

Mais je ne vois pas pourquoi cela serait plus contraignant pour les Etats de la zone Euro ? et pourquoi cela les obligerait à faire des réformes structurelles ?

Au surplus, sur les 60 milliards d'euros par mois sur la zone euro, quelle est la part de la France ?

Je crois qu'en comparaison des 2000 milliards d'euros de la dette, cela serait peu, n'est ce pas ?



Hannibal Pantalacci
16 Avr. 2015, 14:50
A gold digger.

Je ne suis pas du tout pour l'Union Européenne, qui finira, à mon avis, tôt ou tard par un échec.
Mais je place cette opinion personnelle en dessous des considérations monétaires et économiques pour rester objectif.
D'accord avec toi sur la nullité du PS et de l'UMP.
Je crois qu'aujourd'hui, le débat droite gauche est complètement dépassé.
Peut être en est il de même concernant le débat inflation/déflation, d'ailleurs.
D'accord, l'euro s'est déprécié de plus de 20 %, mais il faudra au moins huit mois avant d'en voir les effets.

Je sais que le franc, contrairement au mark a continuellement été dévalué par le passé.

La dévaluation a toujours été la variable d'ajustement préférée de l'Etat français.

Mais aussi, à une époque d'inflation...alors que le danger qui guette l'Occident, c'est plutôt une déflation.

Nous verrons.

Personnellement, moi qui voulais prendre ma retraite à l'Etranger, cette dépréciation ne m'arrange pas du tout.
Le martien
16 Avr. 2015, 09:51
A M. Hannibal Pantalacci.

Concrètement la BCE achètera des obligations d'Etat à hauteur de 20%. 80% des titres (et donc des risques) seront logés dans les comptes des banques centrales de chaque Etat (en France : la Banque de France). Concrètement, chaque banque achètera des obligations de son gouvernement... La solidarité européenne ne portera donc que sur 20% du programme !

Cela veut dire que les Etats de la zone euro sont obligés de se réformer. C'est sans doute un moyen pour éviter un nouveau cas grec.
gold digger
16 Avr. 2015, 07:17
Ce programme me déplaît fortement.
Le front national propose, comme vous le constaterez, de sortir de l'euro pour revenir au franc avec un taux de conversion de 1 euro pour 1 franc, et, la France devenue à nouveau maître de la planche à billets, de faire fonctionner la planche pour ruiner tous les épargnants à travers une dévaluation avouée de 20%...
gold digger
16 Avr. 2015, 06:24
N'importe quoi je suis pas d'accord, on retrouve les arguments du ps et ump qui consiste à jouer sur la peur. L'euro à d'évaluer de conbien face au dollar ? De 1,30 $ pour 1euros, nous sommes aujourd'hui à 1,05 $ pour 1 euro. Les prix on augmenté de 20% lol. Quelle valeur à la monnaie anglaise ? Elle est plus forte que l'euro. Une d'évaluation de 20% ne changera absolument rien, sauf si tu décides de partir en vacance à l'étranger.

Personnellement je préfère emprunter a la banque de france à 0,1 % est remboursé la dette. Que emprunter à 2 ou 3 % est voir la dette augmenter à ne pas pouvoir rembourser les intérêts s de la dette.
Quelle trahison et les gens vote encore pour l'umps lol vive la télévision et les média. Regarde un peu la dette de la Russie tu vas comprendre, de mémoire je pense que la russie à une dette de 28% de son pib.
tu es pour l'union européenne ??? Hahahha
Hannibal Pantalacci
16 Avr. 2015, 02:10

Suite au Q.E. de la BCE, et l'augmentation de la demande qui en résulte, le rendement des obligations de l'Etat français vient de baisser à 0,579 % sur le marché secondaire.

Parallèlement,l'indice du CAC 40 est en hausse de 23,7 % depuis le début de l'année. ( Le Q.E. a débuté le 9 mars).

23,7 % en 3 mois et demi, ça promet !
alors que les prévisions de croissance pour 2015 de l'économie française les plus optimistes ne dépassent pas 1%...

Où les banquiers commerciaux vont ils placer les liquidités fournies par la BCE en échange des titres qu'ils lui ont vendus ?

En crédit à la clientèle, alors que les taux d'intérêt sont au plus bas ?

En obligations dont le rendement est encore plus bas que celles qu'ils viennent de vendre à la BCE ?

Non, bien sûr !

Ils vont placer cet argent là où il rapporte le plus, c'est à dire en actions !

Le contexte, apparemment, semble bon :
chute des cours du pétrole, chute des cours de l'euro face au dollar, ce qui devrait doper les exportations, pseudo reprise aux Etats Unis.

Moins bien : au vu des balances des paiements entre les Etats Unis et l'Europe, l'euro devrait être à 1,40 $...

On n'en est pas à un déséquilibre près.

Bon, le CAC 40 va certainement grimper, mais pendant combien de temps, sachant qu'il est déjà dans une bulle ?

Qui va renflouer les banques lors de l'éclatement de cette bulle ?

Pas les Etats, ils sont exsangues.
Hannibal Pantalacci
15 Avr. 2015, 20:55
A gold digger

A mon avis, le prochain krach risque d'être terrible, compte tenu de l'exposition des banques aux titres boursiers et de leurs effets de leviers déraisonnables.

A son époque, Greenspan avait estimé qu'il ne fallait pas dépasser la limite de 12, amplement dépassée aujourd'hui.

A 30, le risque de faillite d'une banque est permanent.

Et les krachs boursiers sont de plus en plus rapides.
En 2001, (la bulle internet) le krach a été sévère, mais très long, de sorte que l'épargnant a largement eu le temps de réagir.

En 2008, le krach a été très rapide, même si la situation devenait menaçante aux Etats Unis dès 2007 avec les "subprimes".

Le krach à venir risque donc d'être encore plus rapide, tant les actions sont surévaluées.

Pourrait il entraîner le krach obligataire en même temps ?
J'avoue ne pas savoir.


Au sujet de l'or, il est probable qu'il montera énormément à ce moment là.

Mais je n'en suis pas certain, évidemment.



Hannibal Pantalacci
15 Avr. 2015, 20:21
A M Le Martien.

Je précise que je ne suis pas du tout d'accord avec le programme économique du front national et j'explique pourquoi.
Voici le programme en question, pris directement sur leur site.
article ici

Ce programme me déplaît fortement.
Le front national propose, comme vous le constaterez, de sortir de l'euro pour revenir au franc avec un taux de conversion de 1 euro pour 1 franc, et, la France devenue à nouveau maître de la planche à billets, de faire fonctionner la planche pour ruiner tous les épargnants à travers une dévaluation avouée de 20%...

La plupart des autres pays européens suivant l'exemple de la France.

J'ai déjà posté un lien montrant qu'un tel éclatement de la zone euro conduirait à une catastrophe financière, à un krach immobilier, à une chute du PIB des pays européens estimée de 10 à 20 %.

Autrement dit,la France est trop mal gérée pour continuer à "rouler sa dette" en euros, donc on sort de l'euro et on dévalue à tour de bras.

La situation est bien différente, mais il y a quelques analogies avec la sortie des pays de l'étalon-or en 1914, afin de faire marcher la planche à billets pour financer la guerre.

C'est l'un des facteurs qui ont provoqué la crise de 1929.

Quand est ce que l'on comprendra que les manipulations monétaires ne peuvent pas résoudre une crise.

Aujourd'hui la crise est systémique et mondiale, on n'y échappera pas en quittant l'euro.

Les experts ayant étudié la crise de 1929 ont fustigé le comportement des dévaluations compétitives qui avaient aggravé la crise, et c'est le remède proposé par le front national ! mais d'autres y pensent, j'en suis sûr.

Si jamais la zone euro éclatait, c'est pour le coup que nombre d'épargnants se tourneraient vers l'or !

Vous dites que la BCE va "rembourser des dettes d'Etat pour environ 1000 milliards d'euros dans un conteste d'inflation maîtrisée et que c'est bien joué".

Je ne vous suis pas.

Voulez vous dire que la BCE va nous aider à rembourser notre dette publique... à notre place ?

C'est inexact.
La BCE rachète des titres de notre dette publique et d'autres dettes de la zone euro.

Elle les monétise, c'est à dire qu'en contrepartie, elle va créer 1000 milliards d'euros de liquidités qu'elle va prêter aux banques Centrales, dont la Banque de France, qui à leur tour vont les prêter aux banques commerciales européennes, qui vont les investir principalement en Bourse, faisant grimper artificiellement les actions.

Le bilan de la BCE va donc se gonfler, au passif, de 1000 milliards d'euros.
Les titres de dettes publiques iront gonfler son actif, tandis que le passif augmentera de 1000 milliards d'euros.

Mais attention, il faudra quand même que l'Etat honore ces titres... qui devront être remboursés un jour.

Dans le cas contraire, la BCE se retrouverait avec un passif de 1000 milliards d'euros qu'elle ne pourra pas détruire dans son bilan.

Donc les Etats de la zone Euro devront quand même rembourser leurs dettes auprès de la BCE, et les mille milliards d'euros provoqueront certes de l'inflation, mais surtout dans les titres boursiers.

Attendu que la création monétaire moderne par les crédits ne représentent que 30 % environ des bilans bancaires.

Permettez moi donc de ne pas être de votre avis, c'est très mal joué...parce que c'est très malvenu d'alimenter une bulle boursière qui va éclater un jour avec des conséquences épouvantables pour les banques et leurs épargnants.
fabrice
15 Avr. 2015, 19:42
Faisons les memes réformes structurelles que la Grèce pour sur ça va relancer l ' économie !
gold digger
15 Avr. 2015, 18:04
Le martien est visiblement manipulé par la télévision. Le fn pas bien ? Comment tu peux le savoir ? Il ne sont pas au pouvoir et l'on jamais était. Tu vote pour le ps et l'UMP ? Alors que les français on voté NON à l'union européenne.
La télévision influence les petits mouton.
Le martien
15 Avr. 2015, 17:37
A M. Hannibal Pantalacci.

Quel catastrophisme ! Vous avez le moral à zéro, vraiment.
Bientôt vous allez me vendre un antidote. Je vous vois venir avec vos lingots. Je vois aussi que vous êtes sous l'emprise de la propagande du front national. Pas bien !

Le "QE" fait monter le CAC 40, mais la BCE va rembourser des dettes d'Etat pour environ 1000 milliards d'euro et jusqu'en septembre 2016. Ce qui est très fort, c'est que cela se fera dans un contexte d'inflation maîtrisée. C'est plutôt très très bien joué.

L'UE va ainsi éponger des dettes tout en stimulant ses exportations (baisse de l'euro face aux autres devises).

Le "QE" fonctionnera que si les Etats font des réformes structurelles, ce qui est le cas. Je regrette juste que ces réformes iront à l'encontre des acquis sociaux durement gagnés.
gold digger
15 Avr. 2015, 17:28
Mon cher pantalacci, je suis dans l'ensemble d'accord avec toi. Quand la bourse va chuter, ils vont aller dans les bons du trésor. Et avant la chute des bons du trésor, les gens vont investir massivement dans l'or. Voila pourquoi l'or va exploser. Quand ? Je peux pas dire.
Hannibal Pantalacci
15 Avr. 2015, 14:52
A veritor

Je ne fais aucune propagande, je dis la vérité et je n'ai rien à vendre, si vous n'en êtes pas convaincu, allez donc vous pencher sur les bilans des banques, allez voir notamment le site de l'ACPR, entre autres.
Penchez vous sur des indicateurs pertinents tels que l'inflation, la vitesse de circulation de la monnaie, les effets de levier des banques, notamment ceux des 28 banques systémiques mondiales.
Lorsque les Français deviendront "méchants", comme vous dites, il sera bien trop tard, la catastrophe sera consommée.
Aujourd'hui, ils sont inertes, passifs, et ne font que subir.
Sur un plan théorique, la dette est effectivement nécessaire à la survie du système.

Mais, d'un autre côté, elle est le PROBLEME...
Parce qu'elle n'est PAS REMBOURSABLE !!!
L'Etat roule sa dette, ne remboursant que les intérêts et les obligations parvenues à échéance, réempruntant au fur et à mesure qu'il rembourse.

Le service de la dette est le premier poste du budget de l'Etat, devant l'Education Nationale, les retraites et la Défense Nationale.

Alors vous pensez bien qu'il n'est même pas envisageable de commencer à rembourser le principal, d'autant que le jour où l'Etat parviendra à équilibrer ses dépenses et ses recettes, les poules auront des dents, et même des brosses à dents.

La plus petite déflation (0,2 %) et tout l'édifice s'écroulerait, comme en Grèce par exemple.

Vous imaginez alors ce que vaudraient les fonds en euros d'assurance vie.

Oui, il est évident que lorsque le krach obligataire surviendra, les acquis sociaux disparaîtront, si c'est cela que vous voulez dire.

C'est tout le système de l'Etat providence qui va exploser.

Mais ce n'est pas le problème n°1 aujourd'hui, bien que tout soit lié, puisque la BCE commence à la monétiser, cette dette publique, et que les liquidités ainsi dégagées servent à gonfler une bulle boursière.

Le problème n°1, c'est :
Comment échapper à l'éclatement de cette bulle boursière ?

Comment empêcher les banquiers de spéculer et de l'alimenter ?

La loi Pompidou de 1973 avait eu l'immense mérite de rendre illégale la monétisation de la dette publique.

Aujourd'hui, en 2015, la BCE commence à monétiser les dettes publiques.

Cela aurait pu se justifier si les liquidités ainsi créées allaient être investies dans une économie réelle qui est déjà au bord de la déflation.

Mais au lieu de cela, cet argent va servir à la pure spéculation ( matières premières, actifs financiers).

je le répète, et je pèse mes mots, nous allons directement vers la plus grosse banqueroute de toute l'histoire monétaire.












veritor
15 Avr. 2015, 10:58
Hannibal pantalacci ou la stratégie de pondre des tartines pour laisser les messages pertinents comme ceux du martien sombrer dans l'oubli du forum. Repondez plutot a cette question. La dette est elle necessaire a la survie du systeme? Si oui, alors pourquoi on nous bassine sans cesse avec le fait qu'il faut supprimer les acquis sociaux pour pouvoir la rembourser? pour moi il n'y a aucun doute que les banquiers centraux, les banquiers et les politiques meritent la taule pour avoir trahit le peuple. Ce que je pense de vous c'est que vous un vendeur de pantalons a une jambe, comme attali, comme bhl, comme sannat et autres jovanovic. D ailleurs c est ecrit dans votre nom Pantalacci. allez refourguer votre propagande ailleurs, les français ne sont peut etre que des Gentils, mais ils peuvent aussi devenir mechants.
Hannibal Pantalacci
15 Avr. 2015, 02:31


Vous avez tous entendu parler du Q.E. décidé récemment par la BCE ( les 60 milliards de dettes publiques que la BCE va racheter chaque mois...).

Comme le soulignait l'économiste Jacques Rueff, notamment dans son livre " le péché monétaire de l'Occident", ce genre de remède est bien pire que le mal.

On ne connait aucun exemple dans l'histoire monétaire d'une économie qui se soit sortie sans dommages d'une telle politique monétaire.
Cela commence à sentir le sapin.

Ou vont les liquidités ainsi créées et prêtées par les banques centrales de la zone euro aux banques commerciales, à votre avis ?

Elles vont alimenter directement la gigantesque bulle boursière qui se forme depuis environ quatre années !

Elles servent si peu l'économie réelle que cette dernière menace d'entrer en déflation par manque de liquidités !

Et ce sont ces banques spéculatrices que le "bail in" mis en place par les autorités européennes se propose de renflouer, si nécessaire en piochant sur les comptes des déposants.

De qui se moque-t-on ?

L'économie réelle est en train de crever par manque de crédits tandis que l'argent afflue em masse vers les actifs financiers côtés en Bourse. ( actions, etc..)

Voilà l'origine du fossé entre une quasi-déflation des prix à la consommation tandis que la Bourse engendre des profits records sans aucune correction depuis 4 ans, ce qui est une première historique.

Au lieu de se concentrer uniquement sur la surveillance des prix à la consommation, depuis 2007-2008 les banques centrales se sont mis à surveiller...devinez quoi ?...
le prix des actions !!

Pas étonnant que les cours montent dans discontinuer..
Le jour où cette bulle manifestement déconnectée de l'économie réelle va éclater, cela va être 2007-2008 à la puissance 10 !

En 1980, les crédits à la clientèle représentaient 84 % de l'actif des banques.
En 2013, ils ne représentaient plus que 30 % à l'actif des banques.
En 1980, le pourcentage des titres boursiers détenus par les banques était de 5 %.
Aujourd'hui, plus de 55 % !

Le mécanisme de création monétaire a complètement changé de nature.
Aujourd'hui, 70 % de la monnaie scripturale est basée sur la spéculation boursière, et seulement 30 % par des crédits.

CONCLUSION :

Les banques sont hyper-exposées au risque de krach boursier.

Lorsqu'elles auront épuisé le stock de liquidités complaisamment créé par la BCE à partir de... nos dettes publiques (sic), et même probablement bien avant, la bulle boursière va éclater.

Ce jour là, l'insolvabilité va se propager à la vitesse de la lumière dans le système bancaire occidental.

Il sera impossible de les renflouer.
En effet, on n'arrête pas les crues du Mississippi avec de simples sacs de sable.

Ce jour là, ce sera l'apocalypse, en effet il est probable que tous les actifs financiers vont s'écrouler.
Même l'or.

Mais, sans aucune hyperinflation..simplement par défaut de paiements.

On l'aura bien cherché.
Aucune réforme monétaire n'est proposée.
Hannibal Pantalacci
15 Avr. 2015, 01:53

... Voir tous les commentaires : Historique des Commentaires

<
*Nom:
Email:
M'avertir pour chaque nouveau commentaire sur cette page
Ne pas révéler mon email

Pour inserer un lien:
1) Copier l'adresse de la page cible dans le commentaire
2) Selectionner cette adresse en la surlignant avec la souris
3) Cliquer ici : Encode les balises [lien] et [/lien] dans le texteInsérer un lien

Ceci mettra votre adresse entre les balises [lien] et [/lien]
Attention: votre texte explicatif du lien doit être en dehors des balises. Exemple: site inflation [lien]http://france-inflation.com/index.php[/lien]
*Texte:
Le post des commentaires est libre, veillez à rester respectueux.
Cet espace est modéré.
Captcha saisir le code      


Powered by Scriptsmill Comments Script



    Mettre en favoris     Copyright France Inflation 2008, tous droits réservés       Contact       Avertissement