Titre
Mardi 25 septembre 2018 Saint du jourSaint Hermann 22h02
 

PRIX ET CONSOMMATION DE PAIN DEPUIS 1900


Le prix moyen d'une baguette de 250g est de 0.87 Euros en France.
Jusqu'en 1970, la baguette pesait 300g, par la suite elle a été réduite à 250g.

prix du pain depuis 1900 en france

  Annéee    Prix en Fr    Prix en €    Prix €/kg    Indice   Consommation
/ jour/personne
Baguette 250g
Prix en €
20175.690.873.4719.30.87
20165.690.873.4719.30.87
20155.660.863.4519.20.86
20145.710.873.4819.30.87
20135.690.873.4719.30.87
20125.670.873.4619.20.87
20115.620.863.42190.86
20105.490.843.3518.60.84
20095.490.843.3518.60.84
20085.450.833.3218.40.83
20075.220.83.1817.70.8
20065.030.773.0717.10.77
20054.920.75316.70.75
20044.830.742.9516.40.74
20034.660.712.8415.80.71
20024.480.682.7315.20.68
20014.320.662.6314.60.66
20004.190.642.5614.21530.64
19994.10.632.513.90.63
19984.020.612.4513.60.61
19973.970.612.4213.40.61
19963.920.62.3913.30.6
19953.830.582.34131600.58
19943.760.572.312.80.57
19933.660.562.2312.40.56
19923.530.542.1511.90.54
19913.120.481.910.60.48
19903.140.481.9110.61600.48
19852.60.41.598.80.4
19801.670.251.025.71750.25
19750.90.140.553.10.14
19700.570.090.351.9200
19650.440.070.221.2
19600.360.050.181225
19550.270.040.16
1950??  325g 
1920??  630g 
1900??  900g 


Décomposition du prix moyen du pain :

--- Matières premières (blé) : 22%
--- Salaires : 48 %
--- Taxes : 6%
--- Loyer et charges : 6%
--- Energie : 5%
--- Investissements : 5%
--- Revenu : 8%

source Ekopedia





Prix après la Révolution Française de 1789 :

Prix règlementé du pain 10 Mai 1792
six sous et demi les trois livres
treize sols les six livres
vingt six sols les douze livres


Prix règlementé du pain 31 Juillet 1791
deux sols la livre
douze sols les six livres
vingt quatre sols les douze livres





Commentaires

FIGAROLI
08 Juin 2018, 11:37
En fait, le prix du pain n'a pas augmenté énormément comme on veut bien le dire au passage de l'euro. la vraie augmentation massue a eu lieu bien avant, à partir de 1970. a cette date-là en effet, le poids de la baguette est passé de 300g à 250g seulement et comme vous pouvez le voir sur ce tableau, le prix de la baguette est passé en 5 ans (de 1970 à 1975) de 0,57 franc à 0,90 franc, soit de 0,09€ à 0,14€ alors que le prix de la baguette aurait dû baisser puisqu'elle pesait 50 grammes de moins !
hunders
17 Mai 2018, 11:50
Les boulangeries qui s'en sortent le mieux sont celles qui vendent énormément de sandwiches, salades et collations pour le déjeuner. un boulanger de l'avenue de flandre à paris 19 ferme tous les samedis et dimanches car il fait un tel chiffre (et marges) en semaine, qu'il n'a pas besoin d'ouvrir le week end.
HCONVIVIAL
11 Avr. 2018, 18:49
Dirigeant trÈs longtemps un cfa formant plus d'un
millier d'apprentis par an en rp dont 300 apprentis boulangers et patissiers j'ai un regard assez averti sur le sujet !
globalement en france le nombre de boulangeries pâtisseries ne diminue guere et augmente dans les grandes métropoles pourquoi?

en raison du bon rapport qualité/prix des produits de boulangeries !cela dit je pense que les revenus de ces entreprises sont satisfaisants mais au prix d'un nombre considérables d'heures de travail avec peu de jours de repos !
en résume seule la qualité des services rendus comme disait souvent le président de l' apcm assemblee permanente des chambres de metiers que je connaissais .. : francis combe " seule la qualité paye " plus que la quantité !!"la qualité c''est la seule solution pour les artisans" cela semble aller dans le bon sens avec le gout nouveau pour le "made in france "!
si robinson cru zoe
27 Jan. 2018, 11:52
Pour faire suite et anticiper certaines réactions, il est clair que maintenant il est beaucoup plus facile et moins contraignant d'utiliser des préparations déshydratées que de vrais oeufs et faire une vraie crème patissière comme tous les boulangers, patissiers et cuisiniers savent la faire,
ça fait partie du b.a.ba.
l'alimentaire est maintenant moins régit par des compétences, en globalité bien sûr, que par des normes, ce qu'elles influencent et qui les influencent... pour une soit disant "sécurité alimentaire".
la crise de "la vache folle"!?
un petit pas pour l'homme... vers "la responsabilité" de ses choix et un grand écart dans "l'évolution naturelle" d'un ruminant.
et quelle "classe" les barbecues géants organisés à l'époque.
si robinson cru zoe
27 Jan. 2018, 08:31
Comparer le prix du pain et le pouvoir d'achat c'est intéressant mais est ce réaliste et cela reflète il la réalité?
je m'explique, ayant eu entre les mains une brochure du planning familial des années 60 celui ci disait que pour les ménages du début du 20ème siècle, 50% des dépenses étaient consacrées au pain, ce qui peut paraitre énorme à première vue, alors que...
en incluant pas de dépenses pour un loyer, des assurances, des crédits, un véhicule, un téléphone, internet, des loisirs etc, et en incluant le fait qu'à l'époque il y avait un "équilibre" entre le nombre de ruraux et de citadins, on peut se dire qu'à ce moment là, une grande partie de la france avait à portée de main dans son propre environnement une plus ou moins grande auto suffisance alimentaire.
paramètres qui se sont complètement inversés aujourd'hui où la dépendance alimentaire est quasi totale et généralisée dans les pays "développés".
la part de ceux qui mettent dans leurs assiettes et consomment uniquement les produits qu'ils produisent eux mêmes est devenue infinitésimale.
faire des montagnes de blé en partant d'un grain de mais c'est comme la multiplication des pains...c'est une vieille recette qui perdure.
dans les commentaires il y a des boulangers qui s'insurgent et pointent du doigt l'industrie agro-alimentaire et la grande distribution en mettant en avant que eux mêmes, en tant qu'artisans, ne rajoutent rien comme additifs... et surtout pas des nocifs pour la santé (désolé, je n'ai pas noté la réf. de ces commentateurs) en oubliant de mettre en avant qu' à l'heure actuelle la part des boulangers pâtissiers qui sont des fabricants et non des assembleurs est devenue infinitésimale.
faire une crême pâtissière et avec quoi il faut la faire je le sais,
ouvrir un sac de préparation déshydratée de crème pâtissière et y rajouter la proportion d'eau nécessaire... pour que ça devienne une "crème patissière", je sais le faire aussi.
sans vouloir faire offense aux boulangers pâtissiers, le lait, les oeufs, la farine et le sucre... vous en avez la mesure, la maitrise et le contrôle qualitatif par vous même;
pouvez vous en dire autant de ce qu'il y a dans les sacs de préparation???
avez vous eu la curiosité de regarder la composition précise de ce que vous uttilisez avant de voir l'uttilisation d'additifs chez les autres???
où peut être n'ètes vous influencés que par le coût final du produit fini???
en fait c'est le même point de vue et le même discours qui étaient mit en avant lors de la libéralisation du prix du pain dans les années 80, lorsque m. rodriguez, artisan boulanger de la ciotat, vendait la baguette à 1ff lorsque tous les autres la vendaient à 2ff, c'est toujours la même rengaine.

"nous faisons du "bon pain" et lui ne fait que de la m...e", ça c'est un peu trop facile.
revenons à la réalité, 6 baguettes c'est 1kg de farine, 0.5l d'eau, de la levure et du sel,
où j'habite, 6 baguettes point chaud à 0.6€, cela fait 3.6€ alors que 6 baguettes d'artisan à 1.1€ ben cela fait 6.6€, donc suivant le paramètre du pain que l'on va prendre, cela donnera des résultats différents.
une baguette consommée par jour sur une année c'est 219€ ou 401.5€, donc pratiquement du simple au double.
ca aussi c'est une vieille recette connue, les chiffres nous leur faisons dire ce que l'on veut...tout dépend de ceux que l'on prend en référence.
et histoire de brouiller encore plus le résultat, vous intégrez ceux qui, comme moi, font leur 6 baguettes eux mêmes.
1kg farine blanche type 55 1er prix 100% farine de blé à 0.72€, 0.5l d'eau à 0,0001€ environ, du levain "acheté" chez "pas cher", du sel et un peu de sucre comme seul additif.
en rajoutant 1€, pour compter trés large, de dépenses énergétiques, cela fait pour 6 baguettes un coût de 0.72+0.0001.1=1.7201€
soit 0.2866 par baguette et 104.64€ sur une année.
et là d'un seul coup, les résultats passent du simple au triple… voir quadruple.
donc la nous parlons du plus grand nombre représentatif de la "réalité"... pas du coût réel du pain.
la réalité étant que tous ceux qui mangent du pain, en mangent... mais seul une infime partie n'est pas dépendante pour cela, aprés chacun fait avec ses moyens alors que tout le monde a la possibilité de ne pas être dépendant pour satisfaire ce besoin.
pour finir, avant de mettre trop en ébullition le syndicat des artisans boulangers, en prenant le "coût de la vie" au début du 20ème et du 21ème siècle, il est bien évident que actuellement avec 208€ ou 438€, ni même 803€, on sera trés loin de l'ensemble des dépenses d'une année.
ps: pour faire passer la pilule, quelqu'un veut un chewing gum à 80€/kg, consommation mondiale plus de 3.000.000 de tonnes annuel ou des sucrettes goût chocolat à 700€/kg à coté des caisses en grande distribution?
Oof
12 Jan. 2018, 23:24
<h1>bonjour?</h1>
aml
16 Déc. 2017, 21:38
D'où viennent ces chiffres ?
Logopathe
24 Mai 2017, 16:44
@soann : merci pour les calculs. en revanche, il me semble qu'on ne peut pas en conclure que le pouvoir d'achat a baissé : le prix de la baguette ne permet pas de mesurer à lui seul la consommation et le pouvoir d'achat.
brillard
11 Mars 2017, 09:41
Entre 1999 et 2017 la baguette de pain a augmentée de 35% alors que nos retraites n'ont augmentée que de 13% soit une perte du train de vie de 22% merci l'euro.
abugrag
06 Mars 2017, 09:43
Bonjour,
je suis intéressé par la politique et la géopolitique, supports bien développés dans les précédents commentaires, mais un sujet m'intéresse bien +, celui-ci:
- lors de la période dite de grande tribulation (je sais, c'est lié à la croyance!) le pouvoir d'achat sera...
divisé par 8 (d'après le calcul d'un ami).
je mets le lien et le court texte en question ci-dessous.

article ici

5 quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait : viens. je regardai, et voici, parut un cheval noir. celui qui le montait tenait une balance dans sa main. 6 et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait : une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin.

tout cela pour dire: le jour où, le cas échéant, vous vivrez cela, souvenez-vous que la vérité a été écrite (et révélée) dans la bible.

amicalement.
obcj
25 Oct. 2016, 10:04
Ok les boulangers et autres commerçants ont bcp de frais, taxes, location, personnels etc, mais qd meme !
je suis retraitée depuis 10 ans et ma retraite a augmentée de 2 ¤ en 10 ans !.... alors que celui de la baguette a augmenté de 0, 77 à 1 ¤ actuellement !
là encore cherchez l'erreur....!!!!????
obcj
25 Oct. 2016, 09:56
Me suis trompée dans l'adresse de mon mail...
obcj
25 Oct. 2016, 09:50
Je suis désolée, jfcopé, s'est un peu trompé, mais en fait il a donné le prix qu'un pain au chocolat devrait à peu près coûté....! mettons 50 cts !
je trouve qu'un pain ou petite tartelette coûtent énormément chers 3 à 4 ¤ (25 f) pour une tartelette et pain de 1 ¤ à (3 ¤, pain au poids) (6 f 50 à 20 f...) c'est une honte !
avant l'¤ un kfé sur l'autoroute coûtait 5 f, juste après l'¤ il coûtait 1 ¤
alors augmentation de 1 f 55 cherchez l'erreur ...
nos gouvernants n'ont pas été assez vigilants, c la raison pour laquelle bcp de français veulent sortir de l'¤pe...
l'angleterre a été bcp plus intelligente et prudente que nous...
Pierre Lapierre
24 Oct. 2016, 14:12
En calcul de prix de revient ajouter aussi l'investissement en materiel pour pétrir et le four à minima, l'amortissement les loyers.. les assurances...
sinon faire pousser son blé. .le récolter. .le stocker... moudre la farine..la stocker... en quantité suffisante. . penser à la levure narurelle aussi.. la stocker.. investir dans une bonne machine à pain. . l'entretenir. .. et comparer le tout. en comptant le temps passé au benevolat qui ne se remplace pas, les coûts direct et indirects
Soann
08 Sep. 2016, 11:00
Denton 1000 vous comparez le smig net de 1980 au smic brut de 2014...

avec les chiffres exactes voici la comparaison :

1980
baguette : 0.25¤
smic brut : 390.81¤ => 1563.24 baguettes

2014
baguette : 0.87¤
smic brut : 1'445.38¤ => 1661.36 baguettes

on pourrait donc penser que le pouvoir d'achat a augmenté.
mais en fait, il faut comparer sur le net, car pour passer du brut au net en 1980 il ne fallait que retirer les cotisations salariales obligatoires (qui étaient de 12.80% à l'époque et 14.05% en 2014), alors qu'en 2014 il faut également retirer 7.5% de csg et 0.5% de crds.
donc pour passer de brut à net en 1980 c'est -12.80% et en 2014 c'est -22.05%

ce qui nous donne :

1980
baguette : 0.25¤
smic net : 340.79¤ => 1363.16 baguettes

2014
baguette : 0.87¤
smic net : 1'133.18¤ => 1302.51 baguettes

le pouvoir d'achat a bien légèrement baissé entre 1980 et 2014.

confirmation avec les salaires médians et moyens :

1980
baguette : 0.25¤
salaire net median : 514.33¤ => 2057.32 baguettes
salaire net moyen : 669.83¤ => 2679.32 baguettes

2014
baguette : 0.87¤
salaire net median : 1772¤ => 2036.78 baguettes
salaire net moyen : 2202¤ => 2531.03 baguettes

voilà encore une fois on voit bien que le pouvoir d'achat a baissé.

de plus n'oubliez pas que pour toucher le smig en 1980 il fallait travailler 169 heures par mois contre 151.67 en 2014.
denton 1000
17 Jui. 2016, 18:24
Smic 1980=2234; baguette=1.67
soit 2234/1.67=1337 baguettes

smic 2014=1445, baguette=0.87
soit 1445/0.87=1660 baguettes

oui le pouvoir d'achat monte
andrews
18 Juin 2016, 11:02
Le calcul le plus simple est: prix du smic divisé par prix du pain = le nombre de baguette possible.

1980 smic =2500 francs
2500/1.67=1497

2014
1200¤/0.87=1359

soit plus de 100 baguettes de différence

3 baguettes de moyenne par jours en mois...

oui on perd du pouvoir d'achat...
GL
18 Juin 2016, 07:34
A un mois de la moisson je vais récolter du blé qui représente 0.04 ¤ (0.15 ¤/kg) par baguette de pain. si je donne ma production, mon travail la baguette ne baise pas.
Kyan
01 Juin 2016, 09:07
Sur le fond, je partage le diagnostic de ga23, beaucoup moins sur la forme. d'une part les forums seraient malavisés de se fermer aux inattentifs - pour le moins - à l'orthographe : l'on peut exprimer des choses intéressantes mais ne pas savoir les écrire correctement (et inversement), hélas pour les lecteurs et le respect qu'on leur doit. (qu'au moins l'on concède quelques efforts !) d'autre part l'agressivité du propos est fâcheuse, malvenue. enfin il apparaît que l'auteur pêche lui-même à l'égard des bonnes règles (voir ci-dessous). ecoutons-nous mieux, avec bienveillance. cordialement.

citation in extenso.
ce qui est affligeant, c'est surtout ce qu'est devenu[e] l'orthographe dans notre pays. [c]ce n'est [pas] parce que nous sommes sur le [n]net qu'il faut écrire n'importe comment ![!] [p]plutôt que de vouloir en imposer aux autres et passer votre temps sur la toile, vous feriez mieux de retourner [à vos] {{dans les}} livres de français. [c]c'est vraiment pitoyable ![!]
GA23
15 Mai 2016, 20:10
Ce qui est affligeant, c'est surtout ce qu'est devenu l'orthographe dans notre pays. ce n'est parce que nous sommes sur le net qu'il faut écrire n'importe comment !! plutôt que de vouloir en imposer aux autres et passer votre temps sur la toile, vous feriez mieux de retourner dans les livres de français. c'est vraiment pitoyable !!
LOLO61
18 Avr. 2016, 11:32
Merci pour les nombreux commentaires positifs, je suis boulangère depuis 27 ans et je suis désolé des comportements agressifs des personnes envers leurs boulangers tant respecter il y a des années.

non nous ne sommes pas des voleurs,
oui, les grandes surfaces vous volent à travers leur médiocre qualité,
oui ils vous rendrons malades au travers de leur produits rajoutés huile de palme, glucose, feve, colorants,
et cela au nom du prix.
le pas cher coute cher, la santé avant tout et la qualité des contacts humains sont à privilégiés, lorsqu'il n'y aura plus cela vous saurez que l'être humain commençera son déclin.
c'est la société qui engendre ces comportements excessifs et les médias, réfléchissez par vous même pour fabriquer il faut 5 heures, imaginez aucune grande surface n'a le temps donc on rajoute des produits du sel des améliorants de la levure. voila que l'on ce le dise. cordialement.
Guillaume
06 Avr. 2016, 16:38
Je m'excuse d'avoir usurper l'identité de mon collège.
Fiorentino
06 Avr. 2016, 16:28
Il ne faut pas abuser non plu, s'était 10 fois moins chaire en 1970...
Mathieu
20 Jan. 2016, 04:55
Quand la baguette de pain augmente, le compte du boulanger ne grossi pas.
près de 50% du prix de la baguette représente le salaire brut chargé de l'employé qui l'a fabriqué.
si le smic augmente, la baguette augmente. la patron boulanger n'a pas encore trouvé un moyen d'imprimer des billet de banque.
en 1970 il y avait 45500 boulangerie en france, 39000 en 1980, et a peine plus que 30000 aujourd'hui. si c'était vraiment les boulangers qui s'en mettaient plein les poches, les boulangeries ne fermeraient pas...
quand au crétin dans un commentaire précédent, qui parle des baguettes de leclerc, il y a 20 ans, ils avaient le droits de vendre a perte, depuis une loi a été créé pour leur interdire. le but pour eux était de faire venir le gogo dans leurs temples de la surconsommation. de plus, il y a 20 ans, ils fabriquaient du pain de merde de maniere industrielle, maintenant, c'est toujours de la merde, mais c'est fait sur place.
Richard
13 Jan. 2016, 21:29
Coulet: c'est peut être vrai, mais si l'on prend en compte le revenu disponible réel, qui est fortement impacté par l'évolution du coût du logement et des postes contraints (taxes d'habitation, foncière, eau, gaz, électricité), alors votre raisonnement simpliste tombe à l'eau.

le coût de la location (qui touche majoritairement les ménages les plus pauvres) est passée de 11% du revenu moyen en 1970 à plus de 22% en 2005, et comme le revenu des locataires a cru dans les mêmes proportions que les prix à la consommation dans la même période de temps, le coût relatif des différentes denrées a de facto augmenté très significativement.
PourPain
18 Oct. 2015, 16:50
Pain,

le salaire de 6572 francs que vous indiquez en 1960 était le salaire annuel ! alors que vous comparez à un salaire mensuel d’aujourd’hui

la seule mesure de comparaison simple (fiable) au fil des ages est bien le temps lui même (combien de temps travaillé pour obtenir un bien ?) ca évite de prendre en compte l' inflation et de se tromper.
pain
09 Oct. 2015, 12:23
En 1960 le revenu moyen des employés étaient de 6572 francs (moyenne homme et femme). on pouvait donc acheté 5572kg de pain par mois.
actuellement avec 1100¤ par mois on ne peux acheter que 314kg de pain par mois. soit 17 fois moins!!
quand je vais à l'étranger j'aime bien savoir combien de pain on peux s'acheter avec le salaire locale, ou de kg de sucre pour comparer les niveaux de vie.
<
*Nom:
Email:
M'avertir pour chaque nouveau commentaire sur cette page
Ne pas révéler mon email

Pour inserer un lien:
1) Copier l'adresse de la page cible dans le commentaire
2) Selectionner cette adresse en la surlignant avec la souris
3) Cliquer ici : Encode les balises [lien] et [/lien] dans le texteInsérer un lien

Ceci mettra votre adresse entre les balises [lien] et [/lien]
Attention: votre texte explicatif du lien doit être en dehors des balises. Exemple: site inflation [lien]http://france-inflation.com/index.php[/lien]
*Texte:
Le post des commentaires est libre, veillez à rester respectueux.
Cet espace est modéré.
Captcha saisir le code      


Powered by Scriptsmill Comments Script



Actualités prévision inflation 2010

This RSS feed URL is deprecatedThis RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/newsGrange Bretagne: l'inflation accélère et menace à nouveau le ... - Le Point


Le Point

Grange Bretagne: l'inflation accélère et menace à nouveau le ...
Le Point
... a été le contributeur le plus important à l'accélération de l'inflation, avec notamment le coût des carburants sur fond de progression des prix du pétrole, alors que la hausse des prix pour les loisirs et la culture a atteint un sommet depuis ...

et plus encore »
Les collectivités locales n'ont pas fini de se serrer la ceinture - Capital.fr

Capital.fr

Les collectivités locales n'ont pas fini de se serrer la ceinture
Capital.fr
Confrontées à cette diminution de ressources, les collectivités ont dû fournir des efforts de gestion, ralentissant le taux de croissance des dépenses locales "de 3,1% par an en moyenne entre 2010 et 2013 à 0,3% entre 2013 et 2017", a salué le ...

et plus encore »
La redevance TV n'augmentera pas en 2019, une première depuis ... - Télé 7 Jours

Télé 7 Jours

La redevance TV n'augmentera pas en 2019, une première depuis ...
Télé 7 Jours
En effet, les contribuables n'ayant pas déclaré ne pas avoir de poste de télévision ont dû débourser 118 euros en 2009, 121 euros en 2010, 123 euros en 2011, 125 euros en 2013, 131 euros en 2013, 133 euros en 2014, 136 euros en 2015, 137 euros en 2016 ...

et plus encore »
La Cour des comptes doute de la trajectoire des finances locales - Reuters

BFMTV.COM

La Cour des comptes doute de la trajectoire des finances locales
Reuters
Un nouvel objectif ambitieux difficile à tenir avec l'inflation. * Des pénalités peu dissuasives pour les collectivités plus aisées. PARIS, 24 septembre (Reuters) - La Cour des comptes estime que le respect de la trajectoire d'amélioration des finances ...
Les collectivités locales ont réussi à modérer leurs dépensesBFMTV.COM

19 autres articles »
En 2019, le trou de la Sécurité sociale aura disparu - Le Figaro

Le Figaro

En 2019, le trou de la Sécurité sociale aura disparu
Le Figaro
La réforme Woerth de 2010, qui a relevé l'âge de départ, a fortement contribué au redressement des comptes. Résultat, la branche vieillesse affichera un excédent de 700 millions en 2019 (et un déficit réduit à 1,1 milliard avec le fonds de solidarité ...
La Sécurité sociale va revenir dans le vert en 2019Les Échos

365 autres articles »

source: Google Actualités


    Mettre en favoris     Copyright France Inflation 2008, tous droits réservés       Contact       Avertissement