Titre
Dimanche 5 juillet 2015 Saint du jourSaint Antoine-Marie 02h07
 

PRIX ET CONSOMMATION DE PAIN DEPUIS 1900


Jusqu'en 1970, la baguette pesait 300g, par la suite elle a été réduite à 250g.

prix du pain depuis 1900 en france

  Annéee    Prix en Fr    Prix en €    Prix €/kg    Indice   Consommation
/ jour/personne
1900??  900g
1920??  630g
1950??  325g
19540.260.040.16
19550.270.040.16
19600.360.050.181225
1964
19650.440.070.221.2
19700.570.090.351.9200
19750.90.140.553.1
19781.270.190.774.3
19801.670.251.025.7175
19852.60.41.598.8
19903.140.481.9110.6160
1991
19923.530.542.1511.9
19933.660.562.2312.4
19943.760.572.312.8
19953.830.582.3413160
19963.920.62.3913.3
19973.970.612.4213.4
19984.020.612.4513.6
19994.10.632.513.9
20004.190.642.5614.2153
20014.320.662.6314.6
20024.480.682.7315.2
20034.660.712.8415.8
20044.830.742.9516.4
20054.920.75316.7
20065.030.773.0717.1
20075.220.83.1817.7
20085.450.833.3218.4
20095.490.843.3518.6
20105.490.843.3518.6
20115.620.863.4219
20125.670.873.4619.2
20135.690.873.4719.3
20145.710.873.4819.3


Décomposition du prix moyen du pain :

--- Matières premières (blé) : 22%
--- Salaires : 48 %
--- Taxes : 6%
--- Loyer et charges : 6%
--- Energie : 5%
--- Investissements : 5%
--- Revenu : 8%

source Ekopedia





Prix après la Révolution Française de 1789 :

Prix règlementé du pain 10 Mai 1792
six sous et demi les trois livres
treize sols les six livres
vingt six sols les douze livres


Prix règlementé du pain 31 Juillet 1791
deux sols la livre
douze sols les six livres
vingt quatre sols les douze livres





Commentaires

Mamiemougeot
28 Mai 2015, 12:18
J' ecris d une tablette , alors fi des accents et autres subtilites. j apporte ma lanterne pour eclairer le sujet du prix de la baguette et du reste. voila en 2000 nous sommes passes a l euro car les politiques se sont dit que ce serait pad mal d avoir une monnaie d echanges commerciaux qui concurrence un peu le dollar americains car chacun sait qu aux usa , lorsque la balance commerciale est deficitaire il suffite de faire marcher la planche a billet et que la demande de dollars etant tellement forte grace a sa forte demande pour les echanges internationaux, eh bien celui ci nest jamais menace de devaluation. et puis ca permettrait d echanger entre europeens en baissant les couts des transactions , bref il n y aurait que du benefice surtout si l on pouvait supplanter ou etre a egalite avec celui ci. sauf que nous n avons pas de budget europeen qui participerait comme de fait le budget federal americain au budgets nationaux. le budget de la france , c est le budget de la france point et pareil pour les autres pays a epsilon pres. ce qui fait que les etats europeens qui avait une politique monetaire avant leuro, eh bien n en ont plus, puisque chaque etat a perdu le pouvoir de creation monetaire, donc de devaluation pour faire repartir l industrie et la fabrication en etant moins cher que les autres. la banque europeenne ne fait que stabiliser l inflation a 2 pourcent maximum et comme l euro n a pas pris comme monnaie d echanges internationaux, ( l iran voulait echanger son petrole en euros mais les usa les ont vite bombardes , car ils ont eu peur de l euro, des fois que les emirats les suivent )la planche a billet europeenne ne peut pas tourner. chaque etat europeen doit gerer ses problemes de chomage sans pouvoir devaluer sa mmonnaie , ce qui etait bien pratique. les banques creent de la monnaie par le credit, ce dont elles ne se sont pas privees, et qui a donne des bulles immobilieres en espagne , en irlande, en france... certaines ont eclate et il a fallu sauver les banques de la faillite en 2008. et la pas d autre moyen que de demander a chaque pays de financer le systeme financier, donc plus d impots pour tous et aussi pour les entreprises. plus de rsi , plus de nouveaux impots, creation de la tipp regionale de la taxe d amenagement , de l ecotaxe. bref ils ne savent plus ou prendre l argent. mais la seule variable d ajustement pour les entreprises qui ne veulent pas disparaitre est le prix du travail qui ne fait que baisser, meme pour l artisant boulanger et sab nous le dit bien. voila et comme il n y a aucune redistribution de budget par un budget europeen, qui ne pourrait de toute facon pas faire marcher la planche a billet car il ne veut surtout pas creer d inflation et que leuro nest pas le petroeuro, et bien chaque etat devra renflouer les bulles qui eclateront de facon successive, et la bulle immobiliere francaise pourrait bien exploser un de ces jours si le chomage n est pas resorbe en france. l es banques continuent a creer des bulles speculatives des qu elles le peuvent, j en veutour preuve le cac 40 qui a depasse les 5000 points sans raison si ce nest la speculation boursiere des banques. et nous sommes condamnes a des atterissages forces et a renflouer les banques par chaque budget d etat europeen. nous payons de plus en plus de charges pour de moins en moins de transferts, c est finit les colos a 100 balles, nous devont soutenir les espagnols , les irlandais , les portugais et bientot l italie et nous meme car les investissements ne sont pas rentables car trop de charges donc pas d emplois pour les jeunes . l europe s en fout du chomage, elle reste accrochee a son inflation moderee a 2 pourcent dans un modele qui est depasse. et nous soutenons l etat qui soutient les banques et les pays dont les bulles immobilieres ont fait un atterrissage force. c est la fin de l etet providence pour le citoyen mais le debut de l etat providence pour les banques europeennes. donc arretez d acheter n importe quoi a n importe quel prix sans vous poser les bonnes questions. et demandez aux politiques d augment er serieusement les reserves obligatoires des banques pour qu elles arretent de fourger des credits a tout casser. et je ne vous ai pas encore parle de l internationalisation du travail et de l internationalisation de la speculation bancaire sur les marches tel l huile de palme...
Jean
20 Mai 2015, 09:16
Sab, il ne semble pas que ce soit vous, en tant que boulanger, qui soit en cause. Mais c'est bien l'Etat et toute la finance qui nous pompe depuis des décennies. Vous en faites d'ailleurs la démonstration: 50% de taxes (dont taxes salaires ouvrier), +45% de ce qui reste au RSI. Le résultat n'est pas loin de 70%!!! Ramené à l'heure de travail (car les journées d'un artisan sont longues), le résultat est bien faible. Encore une fois on est totalement dépassé par la volonté de l'Etat et de la Finance de nous écraser...

papymoujo
05 Mai 2015, 16:36
Comparons : en 1985 pour 1hrs de travail payé au smic on pouvait s'acheter 20 baguettes chez Leclerc ! Aujourd hui pour 1hrs de travail payé au smic tu t'achète env 10 baguettes chez Leclerc !!!! soit moitié moins en 30ans !!!

Autre expl : en 1985 un petit pavillon d'env 100M2 coutait env 450000 FR soit a peine 10ans de smic ! Aujourd hui il faut Env 16 ans de travail payé au smic pour le meme pavillon !!!

Autre expl: Une auto genre GTI Francaise coutait env 15 mois de salaire smic ! aujourd hui faut compter 24 mois !!!

Autre expl: un jean de marque Levis coutait en 4% du salaire de smicard !
Aujourd hui le double !

Autre expl: une paire de chaussure genre Minelli coutait env 200 Fr soit env 7 hrs de travail au smic ,aujourd hui faut compter 150 euros soit 10hrs de taf au smic...!

Et je vous parles pas du prix de l'électricité,de l'eau,du gaz,du carburant,du prix des patates,de la viande etc etc etc..

Tout cela pour dire...un Smicard des années 80 n'était pas gâté mais arrivait a vivre +- décemment ..! autour hui le même smicard vie comme un clochard ! Bravo la France pays de l'égalité et des droits de l'homme...
Jacquot
01 Mars 2015, 17:49
Il doit y avoir une erreur : si la farine ne correspond qu'à 8 % du pris du pain, dans le cas d'une baguette de 250 grammes vendue 0,90 E, il n'y a que 5 cts de farine ?
sab
28 Fév. 2015, 18:45
Bonjour à tous,
Pas mal votre façon de penser, tout d'abord mon mari et moi sommes à notre compte et devinez quoi ? Nous fabriquons et vendons du pain, donc cela nous donne peut être un droit de réponse sur notre profession qui est dénigré sans arrêt.
Tout d'abord nous travaillons avec de la farine panifiable, le prix au kg est de 75 cts HT et il correspond à environ 8 % du prix du pain. Ensuite, sur une baguette nous devons ajouté le salaire de l'ouvrier car même au SMIC il veut être payé lui aussi et il ne faut pas oublier qu'il se lève à 3h du matin le dimanche aussi pour s'entendre dire que son pain est chère, la dessus rajouter le loyer de l'entreprise, l'électricité, l'eau l'emballage et l'amortissement du matériel , actuellement nous avons un crédit pour un four d'occases' (28000 ¤ quand même),et cerise sur le gâteau toute les taxes et impôts imaginé par tout les gouvernements successifs qui engouffre 50 % du prix , alors je ne trouve pas que ma baguette à 86 cts soit chère. Je ne vous ai pas parlé de la vendeuse puisque c'est moi et avec mon époux nous gagnons 15500 ¤ à deux pour l'année sur lesquels nous devons restitués 45 % au RSI tout les mois l'année suivante, résultat, nous travaillons 7/7 jours avec 4 semaines de repos à l'année pour se faire traité de voleur, heureusement qu’il existe la CAF et la CMU pour les artisans aussi, et pour l'histoire de la demi flute, si je vous comprends bien, une flute entière = un emballage ; une flute coupé en deux= deux emballages quelqu'un doit bien payer ?
Désolé pour les fautes d’orthographes et de français, je ne viens pas d’un milieu aisé et la portes des grandes études n’est pas ouvertes pour la France d’en bas, sinon nous ne serions pas boulangers
Moins les gens acheteront du pain plus il sera chère
mariane
16 Fév. 2015, 15:04
Prix à lieux en tous les domaines de l'économie, immobilier produits de consommation courante, pétrole...Bref, pourquoi cela,car désormais c'est le marcher boursier qui à tout pouvoir, il jouent avec les chiffres comme s'ils jouaient aux dés afin de gagner le gros lot. Tout cela au depend du peuple qui trime bien dure pour de moins en moins de bénéfice.Ces chiffres pour eux ne traduisent qu'une possibilité de mane financiere alors qu'en réalité cela régit le prix d'accès à la vie pour des millards de personnes.CQFD depuis l'instauration de la bourse nous ne sommes plus que des jetons jeté sur un tapis vert de casino au grés d'un joueur boursier frénétique il en est de meme pour tout, les produits de base alimentaire,les produits divers de consommation, l'immobilier!
valentin
07 Fév. 2015, 14:13
Moi je pars d'un principe objectif qu'il faut comparer ce qui est comparable, de ce fait, il devient déraisonnable de comparer notre génération avec celle d'avant. Le mode de vie, les habitudes, les priorités changent, l'espérance de vie augmente, le niveau de connaissance aussi.

Le prix du pain, si on veut le comparer il faut comparer le poids de la baguette, comparer chaque type de pain (de nos jours il y a une baguette de pain blanc à 0,40¤ chez Lidl et du pain de qualité à 1,20¤), les pratiques de consommation (de nos jours les gens en mangent moins)... Etc. Si on compare ce qui est comparable, l'évolution des salaires est en parfaite correlation avec l'inflation et les gens il y a 35 ans ne vivaient pas plus heureux que de nos jours.

Pareil pour les voitures, on dit que c'est cher, mais on se passe bien de dire qu'en 10 ans à gamme équivalente le prix des bagnoles est resté stable, (pendant que le smic a évolué de plus de 15%), et elles consomment beaucoup moins, sont plus fiables etc.

Ce qui plombe vraiment le pouvoir d'achat c'est les couples qui travaillent et qui ont maintenant besoins de DEUX voiture, DEUX téléphones, UNE nounou pour les minots, et l'immobilier qui s'est enflammé.

Critiquer le prix d'une baguette au 21ième siècle ça me fait bien rire. Sans compter que ceux qui parlent qu'elle a triplé, oublient aussi que leur salaire à quadruplé pendant la même période, les gens ne sont pas raisonnables.

Pour conclure, l'arbitre c'est l'INSEE et elle montre bien les vrais chiffres. Salaires et inflations évoluent de la même proportion.
Bernard
24 Jan. 2015, 09:55
Beaucoup parlent d'école mais aucun n'est capable d'écrire trois phrases sans faute d'orthographe ..😒😒😒
lex
05 Déc. 2014, 10:28
C'est hallucinant les gens qui critiquent les autres car ils gagnent plus leurs vies. Si certaines personnes gagnent autant et même plus, car 2000 euros de salaire, c'est loin d'être la panacée en terme de salaire, c'est qu'elles ont soit eu de la chance à une période de leurs vies comme c'est le cas de Mr l'assimilé fonctionnaire car il nous indique qu'il n'est pas allé loin dans les études, soit qu'elles ont fait des études sup. C'est tout de même normal qu'avec un bac + 5 et plus, on ne gagne pas le smic. Et ne venez pas me dire que certains ont eu la chance de faire des études car beaucoup ont travaillé à côté des études pour se les financer, ce qui est mon cas. Ce n'est pas pour cela qu'on ne peut pas faire le constat de l'inflation des prix.
rep_hallow
01 Déc. 2014, 16:41
Ha bon? alors quand on a de l'argent on n'a pas le droit de se plaindre sur l'augmentation abusive des prix?
Tout ce que je vois c'est que le pouvoir d'achat a totalement régressé, quand j'étais môme, je tendais 2.20 francs à la boulangère, maintenant je donne 1¤... (Paris oblige...)
Avant mes parents gagnaient 20000 francs, maintenant 3000, donc si on fait le ratio,
dans les années 80 : la baguette était 1/10000e du salaire environ
en 2015 : la baguette revient à 1/3000e donc 3.5 fois plus cher. donc honteux, et meme si on est riche ou pseudo riche!!!
hallow
28 Nov. 2014, 23:36
"eric" quand on se vante de toucher deux fois le smic on se plaint pas du coup de la baguette . beaucoup de gens touche 50 euro au dessus du smic ( du coup ne sont pas smicar !! ) eux ne devrais pas à avoir honte de se plaindre ... et je parle pas des autres .
Eric
22 Sep. 2014, 22:06
Je suis assimilé fonctionnaire, Mon salaire était de 2440 euros en 2001. Le prix de la baguette à cette époque était de 0.66 euro. Nous somme en 2014 et mon salaire est de 2440 euros. Le prix de la baguette frise les 1 euro.Je ne suis pas allé très très loin dans les études mais il me semble que le prix de la baguette a augmenté de 50% alors que mon salaire n'a pas bougé et tout cela en 14 ans.Vous pouvez vérifier les grilles indiciaires de la fonction publique, elles paraissent au J.O.
En vous souhaitant
lecuyer patrick
09 Sep. 2014, 17:59
Bjr quand j'allais a l'ecole en dans les années 60 ma mere me donné 2francs et avec sa le soir je rammené 2 pains le journal a mon pere et un paquet de gauloise.et il me resté 2 centimes.mes parents avez pas beaucoup d'argent .mais ont parté en colonie .sa couté 100f.pour un mois .pareil pour les classe de neige.ou ai ce temps la .nos parents reviendrait..quand penserait il..et vous quand pensé vous....
Lappinou
19 Jui. 2014, 10:27
Pour répondre à Linette sur les 2 centimes ajoutés au prix de la demi baguette, votre résonnement ne tient pas car il oublie la perte possible de l'autre moitié qui sèche beaucoup plus vite et peut ne pas se vendre...
villemonteix
06 Jui. 2014, 19:03
Quand le prix du pain est venu à la libre concurrence, la baguette de base avait un prix imposé. Est-ce toujours en vigueur? Merci pour votre réponse.
LINETTE
18 Juin 2014, 08:49
Dites moi question de réflexion. Si vous avez l'explication n'hésita pas. Une flute coute 1,20¤. La 1/2 flute fait 0,60cts. Admettons que la boulangère me vende la demi flute à 0,62cts( pour sa peine de mettre un coup de couteau)elle ajoute 0,02cts. On va dire OK. Le client qui passe derrière, prends l autre moitié; pourquoi elle lui fais payer 0,62cts??? alors qu'elle n'a pas eu la pénible tâche de mettre un coup de couteau….. N'est-ce pas du vol??? ou est-ce simplement de l'absurdité. A bon entendeur salut.
richard
15 Fév. 2014, 12:02
Comparatifs du temps de travail pour acheter une baguette:
En 1970, le smic est à 3.27 Fr. Divisé par 60 mn, cela fait 0.0545 Fr
La baguette est en moyenne à 0.57 Fr.
0.57 Fr / 0.0545 = 10.45 mn de travail.
En 1980, il faut 7.26 mn pour acheter une baguette.
En 1990, 6.28 mn suffisent.
En 1998, on passe à 6.04 mn.
En 2008, on passe en dessous des 6 mn avec 5.85 mn pour pouvoir apporter une baguette sur la table.
NB: En 1970, le smic correspondait à 42 heures de travail par semaine.
En 2008, on est à 35 heures. Si on calculait au nombre d'heure travaillées, la différence serait encore plus prononcée.
Kishore
27 Nov. 2013, 09:40
Vive les indiens !
Frédéric
23 Oct. 2013, 21:28
Bon, je déterre un peu le sujet.

Nandy, il faut éviter de se fier à la mémoire pour donner des prix d'il y a plusieurs dizaines d'années, et notamment pour le prix de la baguette. Voilà ce qui explique votre résultat bizarre.

Depuis le passage à l'euro, on entend des invraisemblances au sujet du prix de la baguette : prix sous-estimé avant 2000, comparaison de prix en grande surface avec celui du boulanger... C'est du n'importe quoi.

Conclusion : il faut toujours se documenter sérieusement avant de faire des calculs.

C'est tout.
Guy Magli
16 Oct. 2013, 22:11
Depuis de nombreuses années, je fais mon pain (à la main, pas à la machine et avec un four tout à fait courant).
0,90 c le kilo de préparation (farine + levure + sel)
ou
achat de divers types de farine, farine bio en magasin, sac de farine dans les minoteries...
Dans tous les cas, je m'y retrouve plusieurs fois :
- moins cher
- meilleur
- de plus grande conservation, il tient plusieurs jours
- varié laissant libre cours à son inspiration
- apprécié de sa famille
Alors, allez-y, faites vos premiers essais.
cexel
03 Oct. 2013, 06:18
Si je prends en compte tes 25 pour cent la puce92 j'ai fait le calcul suivant : 5 baguettes; ça fait 4.75 (5.80, par chez moi), alors si on calcul 4.75+100/25= 4.19 (4.23 par chez moi), donc le prix de reviens de mon boulanger pour 1 baguette est de 0.84euros, soit 10 centimes d'euros de marge par baguette.
la puce 92
01 Oct. 2013, 09:50

1 kilo de farine sert pour 5 baguettes (250gr)1kilo de farine

dans le commerce meme de proximite de 50 c a 1 euro pour faire 5 fois .95euro soit 4.75 euros normalement le cout de la farine est de 25% dans la fabriquation du pain faites le calcul
fatumbi
14 Août 2013, 16:18
Ce serait amusant qu'un boulanger fasse le calcul donné par >nandy :)
JANFI
02 Fév. 2013, 11:16
Il est visible que le pouvoir d'achat diminue regulierement.
C'est le probleme de l'argent papier emise par les politiques, puis les banques privees de nos jours.
Quand c'est lent, la population l'accepte sans mal...
On peut rembourser ses dettes de guerre comme ça. Ou payer le choc petrolier.
soyer
26 Déc. 2012, 15:11
Et aujourd'hui combien le prix du pain au kilo
nandy
24 Août 2012, 00:26
Oui,

c'est un raisonnement interessant, mais il faudrait y rajouter quelques salaires de base, comme celui d'un balayeur, d'un comptable, d'un fonctionnaire, de cadres moyens etc...

C'est ce qu'on faisait, étant jeunes travailleurs: on s'amusait à demander aux anciens leur salaire il y a 20 ans ainsi que le prix de la baguette. Ensuite on faisait la division et on savait combien de baguettes on pouvait s'acheter il y a 20 ans et dans le présent. Hé bé je vous le dis c'était 3000 avant et 1500 20 ans après... Y-a un hic ??

Faites à votre tour des exemples avec vos connnaissances, ce serait curieux de voir...
<
*Nom:
Email:
M'avertir pour chaque nouveau commentaire sur cette page
Ne pas révéler mon email

Pour inserer un lien:
1) Copier l'adresse de la page cible dans le commentaire
2) Selectionner cette adresse en la surlignant avec la souris
3) Cliquer ici : Encode les balises [lien] et [/lien] dans le texteInsérer un lien

Ceci mettra votre adresse entre les balises [lien] et [/lien]
Attention: votre texte explicatif du lien doit être en dehors des balises. Exemple: site inflation [lien]http://france-inflation.com/index.php[/lien]
*Texte:
Le post des commentaires est libre, veillez à rester respectueux.
Cet espace est modéré.
Captcha saisir le code      


Powered by Scriptsmill Comments Script



Actualités prévision inflation 2010

Egypte: 2 ans après Morsi, le pays toujours en proie à des violences - Libération


Libération

Egypte: 2 ans après Morsi, le pays toujours en proie à des violences
Libération
... l'éviction de M. Morsi, la relance de l'économie reste l'un des principaux défis qui se posent au président, le pays souffrant d'une inflation de 13,5% et d'un déficit budgétaire de 12%, alors que les touristes sont un tiers de moins à visiter le ...
L'Egypte en proie aux attentats meurtriers des jihadistesL'Obs

617 autres articles »
Versailles : inflation de dossiers au tribunal administratif - Le Parisien

Le Parisien

Versailles : inflation de dossiers au tribunal administratif
Le Parisien
Le tribunal administratif de Versailles, l'un des 42 de France, couvre les Yvelines et l'Essonne. Avant 2010, il chapeautait aussi les Hauts-de-Seine rattachés depuis cette époque au TA de Pontoise (Val-d'Oise). Il compte 8 chambres. 36 magistrats en ...

et plus encore »
Légère accélération de la croissance dans le privé en Europe - L'Obs

L'Obs

Légère accélération de la croissance dans le privé en Europe
L'Obs
Mais le secteur des services semble ne pas avoir été affecté par les craintes des conséquences d'un éventuel "Grexit", le bas niveau de l'inflation et les dizaines de milliards d'euros dépensés chaque mois par la BCE pour racheter des actifs ...
Rebond de l'Indice PMI RBC du secteur manufacturier canadien en ...LeLézard.com

211 autres articles »
Expliquez-nous ... le contrôle des capitaux - France Info

France Info

Expliquez-nous ... le contrôle des capitaux
France Info
Le contrôle des capitaux sert à protéger les banques d'une vague de retraits massifs qui pourrait provoquer leur faillite. Il est aussi là pour éviter la fuite de capitaux hors d'un pays. Il faut savoir que depuis 2010, 80 milliards d'euros auraient ...

et plus encore »
Grexit et défaut de paiement : vos questions sur la dette grecque - Le Monde

Le Monde

Grexit et défaut de paiement : vos questions sur la dette grecque
Le Monde
... l'inflation permet d'alléger la dette plus rapidement. L'ennui, c'est que l'inflation rogne également le pouvoir d'achat : dans le cas des Grecs, ce serait terrible. Pourquoi reprocher aux Grecs une absence de ... Certains économistes soulignent ...

et plus encore »
Finances publiques, où sont les efforts ? - iFRAP

iFRAP

Finances publiques, où sont les efforts ?
iFRAP
Ce manque de volonté dans le freinage de la dépense a débouché sur une augmentation des dépenses courantes publiques en France de près de 98 milliards d'euros entre 2010 et 2014 dont +54 milliards sur les prestations sociales et +18 milliards d'euros ...

et plus encore »

source: Google Actualités


    Mettre en favoris     Copyright France Inflation 2008, tous droits réservés       Contact       Avertissement