France-Inflation.com
Mercredi 21 février 2024 Saint du jourSaint Damien 15h08
×

Evolution du SMIC Mensuel depuis 1998 (passage aux 35h)

Date EffetSMIC horaireSMIC mensuel 151,67hAugmentation
en %
Cotisations
en %
SMIC net
2023-0511.5217471.820.81383
2023-0111.2717091.820.81353
2022-0811.0716792.020.81329
2022-0510.8516462.620.81303
2022-0110.5716030.920.81269
2021-1010.4815892.220.81258
2021-0110.2515551.020.81231
2020-0110.1515391.220.81219
2019-0110.0315211.520.81204
2018-019.8814981.221.71174
2017-019.7614800.922.21152
2016-019.6714670.622.21142
2015-019.6114580.822.11136
2014-019.5314451.121.91129
2013-019.4314300.321.71120
2012-079.4014262.021.61118
2012-019.2213980.321.61097
2011-129.1913942.121.51095
2011-019.0013651.621.51072
2010-018.8613440.521.41056
2009-078.8213381.321.51051
2008-078.7113210.921.51038
2008-058.6313092.321.51028
2007-078.4412802.121.51005
2006-078.2712543.021.5985
2005-078.0312185.521.4958
2004-077.611154 ou GMR55.821.2910
2003-077.191091 ou GMR55.321.2859
2002-076.831036 ou GMR52.420.8820
2001-076.671012 ou GMR44.120.9800
2000-076.41972 ou GMR33.221.0767
1999-076.21942 ou GMR21.221.0744
1998-076.13930 ou GMR12.020.8737

Source Insee   Plus d'informations : -> site Insee

Evolution du pouvoir d'achat en 2022

En moyenne sur l'année 2022, le SMIC a été revalorisé de 5.2% par rapport à 2021, avec un passage de 10.31 €/h à 10.85 €/h.

En moyenne, l'inflation de l'année 2022 a aussi été de 5.2%.

Les personnes au SMIC n'ont donc pas perdu de pouvoir d'achat en 2022.

Repères

SMIC = Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance.
SMIC mensuel = SMIC horaire x 151.67 Heures depuis le passage aux 35h .

Le SMIC est revalorisé selon trois modalités :
- Une revalorisation automatique chaque année au 1er janvier. L'évolution du SMIC tient compte de l'inflation pour les 20% des ménages ayant les revenus les plus faibles et de la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés (SHBOE)

- Une revalorisation en cours d'année si l'indice des prix à la consommation augmente d'au moins 2% par rapport à l'indice constaté lors de la dernière évolution du montant du SMIC

- Un "coup de pouce" décidé par le gouvernement, en dehors de l'indice des prix (aucune hausse supplémentaire à la revalorisation mécanique n'a eu lieu depuis juillet 2012)

Son augmentation est consignée dans le JO (Journal Officiel).

Garantie Mensuelle de Revenu suite 35h

Instaurée par l'article 32 de la loi du 19 janvier 2000 (loi Aubry II), la garantie mensuelle de rémunération (GMR) assure au salarié payé au salaire minimum, une rémunération mensuelle au moins identique à celle qu'il percevait avant la réduction collective du temps de travail (RTT), si celle-ci a eu lieu après le 15 juin 1998, date de promulgation de la première loi Aubry.
Pour toute réduction du temps de travail mise en ?uvre à compter de cette date, les salariés au SMIC voient leur rémunération maintenue dans la limite de 169 fois le SMIC horaire en vigueur au moment de la RTT.

Entre le 15 juin 1998 et le 30 juin 1999GMR 1: 1100,67
Entre le 1er juillet 1999 et le 30 juin 2000GMR 2: 1114,35
Entre le 1er juillet 2000 et le 30 juin 2001GMR 3: 1133,49
Entre le 1er juillet 2001 et le 30 juin 2002GMR 4: 1147,52
A compter du 1er juillet 2002GMR 5: 11154,27

Brève histoire du SMIC


Le 23 août 1950, le gouvernement fixa autoritairement le SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) à 78F pour la région parisienne, 64F pour la zone la plus basse.

La loi du 2 janvier 1970 remplaça le SMIG par le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC), indexé à la fois sur le prix et sur les salaires.

1998-2002 : Pour prendre en compte l'effet du passage aux 35 heures payées 39, il aurait fallu augmenter le SMIC horaire de 11% ce qui était impossible en une fois. Cette augmentation s'est réalisée en 5 fois entre 1998 et 2002 créant 5 SMICs différents.

2002-2005 : Convergence des différents SMIC pour revenir à une seule référence à 8.03 Euros au 1er Juillet 2005.

Evolution du SMIC en moyenne annuelle depuis 1950 en Euros


Si plusieurs augmentations ont lieu dans une année, on retrouve ici la moyenne annuelle pondérée des mois.
Passage de 39h à 35h de 1998 à 2002 avec Garantie Mensuelle de Salaire jusqu'en 2005.
Passage à l'Euro en 1999 (Scriptural) et 2002 (Fiduciaire).
Passage de 40h à 39h en 1982.
Passage aux Nouveaux Francs en 1960 (division par 100)

Année
Heures
Légales
SMIC
Horaire
en Euros
SMIC
Mensuel
en Euros
Cotisations Obligatoires yc CSG RDS %
SMIC
mensuel
net
Evolution
SMIC
en %
Inflation
annuelle
en %
Evolution
Pouvoir d'Achat
% en Net
2022151.6710.85164520.813025.25.3 prev-0.1
2021151.6710.31156320.812381.61.60
2020151.6710.15153920.812191.20.50.7
2019151.6710.03152120.812042.61.11.5
2018151.679.88149821.711741.91.80.1
2017151.679.76148022.211520.91-0.1
2016151.679.67146722.211420.50.20.3
2015151.679.61145822.111360.600.6
2014151.679.53144521.911290.80.50.3
2013151.679.43143021.711201.20.90.3
2012151.679.31141221.611073.121.1
2011151.679.02136721.510741.82.1-0.3
2010151.678.86134421.510551.11.5-0.4
2009151.678.77132921.510441.90.11.8
2008151.678.61130521.5102532.80.2
2007151.678.36126721.59952.61.51.1
2006151.678.15123621.597041.62.4
2005151.677.82118621.49335.51.93.6
2004151.677.4112221.28845.52.13.4
2003151.677.01106321.28383.52.11.4
2002151.676.75102420.88103.221.2
2001151.676.5499220.97853.81.62.2
2000151.676.3195721756Passage 35h avec compensations GMR
19991696.171043218241.40.50.9
19981696.07102620.88133.80.63.2
19971695.999621.47833.31.22.1
19961695.7396821.6758220
19951695.5393420.57432.81.90.9
19941695.3790720.272311.7-0.7
19931695.2588719.37161.32.1-0.8
19921695.1286518.37073.22.30.9
19911694.9283217.66855.23.31.9
19901694.7794186514.33.40.9
19891694.57611862433.6-0.6
19881694.327301760622.7-0.7
19871694.2171116.55943.13.10
19861694.0468315.75762.92.70.2
19851693.8866115.25606.15.80.3
19841693.59622155287.87.40.4
19831693.2856813.749011.19.61.5
19821692.925071344116.711.84.9
1981173.32.4843112.237818.913.45.5
1980173.32.136512.831814.813.61.2
1979173.31.8231512.22779.910.8-0.9
1978173.31.6228010.3252139.13.9
1977173.31.4324810.222312.19.42.7
1976173.31.272209.719913.79.64.1
1975173.31.111928.717518.211.86.4
1974173.30.931618.414823.313.79.6
1973173.30.751318.412017.69.28.4
1972173.30.641118.310212.16.25.9
1971173.30.57998.2919.65.73.9
1970173.30.52908.2837.85.22.6
1969173.30.48848.27718.56.512
1968173.30.41718.265254.520.5
1967173.30.32567.85242.71.3
1966173.30.31547.15022.7-0.7
1965173.30.3527.1494.32.51.8
1964173.30.29507474.43.41
1963173.30.28497.1457.14.82.3
1962173.30.26466.8422.44.8-2.4
1961173.30.25436.2412.53.3-0.8
1960173.30.25436.2402.63.6-1
1959173.30.24416.2398.36.22.1
1958173.30.223963612.515.1-2.6
1957173.30.2346323.230.2
1956173.30.193363104.2-4.2
1955173.30.19336316.915.9
1954173.30.1830629160.415.6
1953173.30.15266250-1.71.7
1952173.30.152662513.611.91.7
1951173.30.14246221016.2-6.2
1950173.30.122162017.2

Commentaires

Jerome
29 Sep. 2022, 17:32
Tableau assez intéressant
Anthelme
10 Août 2022, 13:12
Bonjour orsoni,

non, les chiffres ne sont pas faux. ce que tu oublies c-est que depuis 1996 les d
clarou
30 Mai 2020, 07:00
La seule fois ou l augmentation du smic a ete inferieure a l inflation cetait en 202 et 2013 sous la presidence de sarkosy fillon
clarou
30 Mai 2020, 07:00
La seule fois ou l augmentation du smic a ete inferieur a l inflation cetait en 202 et 2013 sous la presidence de sarkosy fillon
orsoni
30 Jan. 2020, 12:15
L'inflation ( officielle ), depuis 1996 est d'environ 32%, le smic à pratiquement doublé (environ 95% d'augmentation).

le pouvoir d'achat d'un smicar en 2018/ est, ou plutot serait /: selon les chiffres officiels, largement superieur; or, les evenements demontrent que c'est le contraire.

conclusions/ le chiffre officiel de l'inflation qui determine l'augmentation des salairs est : f a u x . les gouvernement successifs couvrent les faux chiffres de l'inflation. le pouvoir d'achat ne peut baisser que quand l'inflation est supérieure à l'augmentation des salaires. aucun politique ne denonce cela.
BD
24 Jan. 2020, 13:46
Bonjour teddy,
la baisse de 9,8% de pourvoir d'achat en 2000 n'est pas liée au passage du franc à l'euro, mais au passage à la semaine de 35h (en 1999 le smic mensuel vaut pour 169h travaillées et en 2000 pour 151,37h). en 2000, le smic horaire a augmenté, passant de 6,16? à 6,31?.
Teddy
06 Sep. 2019, 16:15
Salut antonin,
plein de facteurs entre en compte. autant ces dernières années, l'augmentation est basée sur l'inflation, cela n'a peut-être pas tjs été le cas, je ne sais pas.
de façon générale, vivre au smic ou avec les minimas sociaux ou le chômage est compliqué pour boucler les fins de mois et comme on augmente les minimas, le chômage... il faut quand même bien que le travail paye un peu mieux, d'où peut-être une augmentation plus importante que l'inflation.
pour vérifier cette hypothèse, il faudrait vérifier les augmentations de ces 3 catégories.
pendant longtemps, il était de bon ton de donner un coup de pouce au smic en l'augmentant au delà de l'inflation. si tu fais attention, ds les années à venir, tu en entendras parler...
tu remarqueras qu'avant 2006, l'augmentation du smic était supérieur à l'inflation et qu'en 2000 avec le passage du franc à l'euro, on avait bcp perdu en pouvoir d'achat. il y a aussi eu un rattrapage les années qui ont suivi.
Antonin
15 Jui. 2019, 18:07
J'ai oublié le "si" entre "débile" et "vous"
Antonin
15 Jui. 2019, 18:03
Je me demande, pour quelle raison,en 2005, le smic à fait un boom et je vois que cela n'a pas de rapport avec l'inflation(ne prenez pas ca pour une question débiles vous trouvez la réponse simple,je n'ai que 14 ans)
LOUIS
02 Fév. 2019, 15:34
Bonjour à tous, réponse au message de cholley qui trouve "sidérant" l'augmentation du taux de cotisation : nous vivons plus "âgé" et recourons beaucoup plus souvent à la médecine. certains services n'existaient pas et aujourd'hui ils nous sont indispensables. comment les financer ?
"y a qu'a, faut qu'on", ceux sont souvent ce que nous entendons. mais qui propose des solutions concrètes, pas des solutions générales mais des mécanismes précis ?
les critiques négatives pleuvent, mais quand cela est bien, personne ne s'exprime.
bien cordialement
michel
19 Déc. 2018, 17:21
Le smic à doublé de 1976 à 1982 et seulement doublé de 1988 à 2018 le premier doublé en 6 ans le deuxième doublé en 30 ans le loyer d'un appart été en 1988 de 1000f soit 150? maintenant il est de 600? soit 4 fois plus
michel
19 Déc. 2018, 17:14
Le smic à doublé de 1976 à 1982 et seulement doublé de 1988 à 2018 le premier doublé en 6 ans le deuxième doublé en 30 ans
Marc
06 Déc. 2018, 18:10
Certes le smic semble suivre l'inflation

mais depuis les années 50 nous payons beaucoup plus de services, ordure ménagère, assainissement, téléphone, redevance télé, taxe communale, taxe regroupement de commune, taxe sybert, taxe départementale, taxe région etc...
de plus de nombreux services publics se sont éloignés donc obligation de dépenses de circulation, tout le monde n'a pas de transport en commun
il serait intéressant de connaitre l'évolution des loyers et taxe d'habitation sue cette période.
ladette
01 Déc. 2018, 23:17
C'est bizarre, de 1998 a 2018, la masse monétaire de l'ue a doublé, le smic à pris lui à peine 30%..
ou est placé l'argent ?
90% de la monnaie est dans l'économie spéculative de la finance, le peu qui reste est la monnaie qui tourne dans nos poches, la monnaie utile aux échanges.
ca pose question non ?
LECUYER
18 Nov. 2018, 10:56
article ici
pouvoir d'achat en trÈs nette hausse :
depuis 1960 le smic brut a été multiplié par 40 !!
dans le même temps le prix de baguette a été multiplié seulement par 12, le litre d'essence par 11, le ticket de cinéma par 36.
il faut aujourd'hui 10 smic pour acheter une clio neuve
en 1970, il fallait 15 smic pour acheter la r5ts voiture équivalente de l'époque.
en 1970 il fallait payer 3 smic pour un billet d'avion paris-la réunion, aujourd'hui il vaut moins d'1 smic (800 euros en moyenne).
notre pouvoir d'achat est bien en trÈs nette hausse, par contre nous nous créons de plus en plus de besoin et nous gérons de plus en plus mal (crédits à répétition sur le dos, abonnement divers...
Nicolas
12 Oct. 2018, 15:12
Malheureusement avec la hausse de l'inflation, les salaires au smic perdent en pouvoir d'achat au fur et a mesure. l'état devrait au minimum augmenter le smic de l'inflation mais on voit bien que ce n'est leur volonté... vraiment dommage de laisser un nombre incroyable de travailleurs modestes devenir de plus en plus pauvres...

page sur le smic : article ici
Thom
04 Nov. 2017, 22:40
Je confirme et signe...
un smicard gagne 250? de plus tous les mois qu'à la fin des années 80.
c'est le prix de mon dernier lave vaisselle premier prix... je ne le change pas tous les mois. non franchement le smic est incomparablement plus haut. sauf que du coup toutes nos usines sont parties à l étranger. il y a maintenant 2 mondes celui de ceux qui travaillent et les autres
devereaux
08 Fév. 2017, 12:12
Dès que l'euro est apparu on a tous hurler aux voleurs : les boulangers et le prix de la baguette qui est monté en flèche...eux ont toujours dit: " c'est pas nous qui nous frisons les moustaches, ce sont les minotiers qui ont augmenté le prix de la farine, ils se sont fait du blé sur le dos des paysans....et ça continue de plus belle pour tout....sauf pour les paysans.
Emilie
28 Oct. 2016, 18:02
C'est dommage que le site ne soit plus mis a jour. article ici
francois
25 Jui. 2016, 09:03
Il manque la dernière valeur du smic en 2016 dans votre tableau. le smic horaire est de 9,67 ¤ en 2016.

source
article ici
METZGER
31 Mai 2016, 08:09
En 2000 la baguette à 1franc représentait 0.015 % du smic,
maintenant c'est 0.07% du smic, mais les paysans ne touchent pas plus pour le blé, chercher l'erreur.
MADI
22 Avr. 2016, 10:58
Excellente étude....
merci pour la richesse de des données!!
madi
Marie
18 Nov. 2015, 13:49
Merci beaucoup pour toutes ces informations
alfred
16 Août 2015, 21:01
Quand on gagnait l'équivalent de +/- 20¤ par mois est ce qu'ils étaient plus malheureux que nous ?

est ce que les journalistes/association humanitaire nous plainaient comme ils le font aujourd'hui avec des pays qui risque de "détruire notre economie" (ex, rachat d'usine, délocalisation...)

Garcia Marc
20 Jan. 2015, 05:10
Merci pour les analyses.
Mon premier travail à l'époque "technicien en électronique" dans une grande société en Informatique, crée par le plan calcul de De Gaulle (C'était la CII)
1008 FF pour 46 heures hebdomadaire en Janvier 1971.
Soit 188 h par mois en moyenne! ! !
Th-W
02 Nov. 2014, 13:43
Bonjour, concernant vôtre tableau : Evolution du SMIC en moyenne annuelle depuis 1950 .

Je ne suis pas d'accord avec les horaires travaillées par mois , par exemple en 1968 et 1969 , a AUCHAN 59 RONCQ , l'horaire légal était de 54 heures par semaine soit 2808 h par an ou par mois 234 h .... salaire mensuel 950 francs . Plus tard de 1970 à fin 1981 ,l'horaire 48 h /semaine soit 208 h mois .
De 1950 à 1968 ,mêmes horaires qu'en 1968 , vu par les renseignements de mes frères .
JMCOQ
27 Août 2014, 10:08

... Voir tous les commentaires : Historique des Commentaires

*Nom:
Email:
M'avertir pour chaque nouveau commentaire sur cette page
Ne pas révéler mon email

*Texte:
Le post des commentaires est libre, veillez à rester respectueux.
Insertion de liens vers d'autres sites plus possible.
Cet espace est modéré.
Captcha saisir le code      


Powered by Scriptsmill Comments Script







A LA UNE
21/02/2024 13:25
L'intérim, reflet de l'atonie de la croissance et de la consommation
Les secteurs les plus corrélés à la consommation sont ceux ayant le plus reculé en 2023 dans le travail temporaire : le commerce et les transports. Le début 2024 ne semble guère plus encourageant, malgré la perspective des JO.
suite...

21/02/2024 05:05
Les retraites pourraient augmenter moins que l'inflation en 2025
Alors que Bercy est à l'affût d'économies pour limiter le dérapage des finances publiques, le ministre chargé du Budget, Thomas Cazenave, s'est dit prêt à ouvrir le débat sur une sous-indexation des pensions et des autres prestations sociales l'an prochain.
suite...

20/02/2024 17:52
L'Assurance-chômage reste dans le vert, mais ses excédents sont moins forts que prévu
L'Unédic prévoit de dégager 20,6 milliards d'euros d'excédents sur la période 2024-2027, malgré 12 milliards de prélèvements des pouvoirs publics sur ses recettes et la faiblesse de l'activité économique. La dette est attendue à hauteur de 38,6 milliards à cet horizon, contre 63,6 milliards fin 2021.
suite...

20/02/2024 16:53
Plan d'économies : la méthode à la hussarde de Bercy sous le feu des critiques
Le gouvernement a opté pour des décrets plutôt qu'une loi de finances rectificative pour faire passer ses 10 milliards d'économies. Les experts et les députés de l'opposition critiquent une voie qui nourrit une certaine opacité et cantonne le Parlement à la marge.
suite...

20/02/2024 16:13
Retraites des agriculteurs : le gouvernement accusé de traîner les pieds
Après être descendus massivement dans la rue pour alerter sur leurs difficultés, les agriculteurs pressent le gouvernement d'avancer sur la réforme promise l'an dernier pour augmenter leurs retraites. Les parlementaires de droite montent aussi au créneau.
suite...

20/02/2024 16:42
L'objectif de 1 % de croissance en France en 2024, un pari difficile
Si la Banque de France juge la nouvelle prévision de Bercy « réaliste », atteindre une hausse du PIB de 1 % cette année nécessitera une accélération de l'activité au second semestre. Beaucoup d'économistes estiment que l'objectif sera difficile à tenir.
suite...

20/02/2024 17:11
Santé, éducation, justice : l'image des services publics continue de se dégrader en France
L'image des services publics auprès des Français s'est de nouveau détériorée en 2023, selon le baromètre de l'Institut Paul Delouvrier dévoilé par « Les Echos ». La santé et l'éducation concentrent les inquiétudes.
suite...

20/02/2024 07:40
Malgré les efforts de Bercy, le poids des impôts de production ne baisse pas en France
Le poids des impôts de production continue d'être deux fois plus élevé en France qu'ailleurs en Europe, selon le baromètre annuel publié par l'institut Montaigne. La suppression progressive de la CVAE décidée par le gouvernement ne suffit pas à modifier le classement. Leur poids a même réaugmenté en 2022 malgré les efforts consentis par Bercy.
suite...

19/02/2024 17:57
MaPrimeRénov' : coup de rabot sur les aides prévues en 2024
L'enveloppe consacrée aux aides à la rénovation énergétique des logements sera amputée de 1 milliard d'euros cette année. Un signal inquiétant pour la transition écologique.
suite...

20/02/2024 08:02
Budget : comment Bercy veut tenir coûte que coûte ses objectifs de réduction du déficit
Bruno Le Maire a détaillé ce lundi son plan de 10 milliards d'économies pour 2024, sans lever tous les doutes. Selon nos informations, le chèque carburant de 100 euros pour les travailleurs modestes en fait notamment les frais. La stratégie budgétaire de Bercy fait débat.
suite...