France-Inflation.com
Vendredi 19 juillet 2024 Saint du jourSaint Arsène 04h42
×

Analyse Inflation de Juin 2024

Évolution mensuelle : +0,1 % en juin ; variation sur un an : +2,2 %

En juin 2024, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % sur un mois, après 0,0 % en mai.
Cette quasi-stabilité des prix résulte d’une hausse des prix des services (+0,3 % après +0,1 %) et des prix des produits manufacturés (+0,1 % après +0,1 %), qui est en grande partie compensée par une baisse des prix de l’énergie (?0,8 % après ?1,2 %), principalement ceux des produits pétroliers (?1,9 % après ?2,4 %), et de l’alimentation (?0,2 % après +0,4 %).
Les prix du tabac sont stables sur un mois comme en mai.
Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation sont stables en juin 2024, comme en mai.
Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 2,2 % en juin 2024, après +2,3 % en mai.
Cette légère baisse de l’inflation s’explique par le ralentissement sur un an des prix de l’énergie (+4,8 % après +5,7 %) dû à celui des produits pétroliers (+0,7 % après +2,9 %), ainsi que par celui des prix de l’alimentation (+0,8 % après +1,3 %).
À l’inverse, les prix des services accélèrent légèrement (+2,9 % après +2,8 %), tandis que ceux des produits manufacturés (0,0 % après 0,0 %) et du tabac (+8,7 % après +8,7 %) évoluent sur un an au même rythme qu’en mai.

Faible hausse de l’inflation sous-jacente sur un an

L’inflation sous-jacente augmente légèrement sur un an et s’établit à +1,8 % en juin 2024, après +1,7 % en mai.
L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,2 % sur un mois, après +0,1 % en mai.
Sur un an, il augmente de 2,5 % en juin 2024, après +2,6 % en mai.

Ralentissement des prix de l’énergie sur un an

Sur un an, les prix de l’énergie augmentent de 4,8 % en juin 2024, après +5,7 % en mai.
Ce ralentissement sur un an s’explique par celui des prix des produits pétroliers (+0,7 % après +2,9 %), marqué par le reflux des prix de l’essence (?1,3 % après +1,8 %) et le ralentissement des prix du gazole (+0,6 % après +2,5 %) et des combustibles liquides (+5,5 % après +7,4 %).
Les prix de l’électricité ralentissent légèrement sur un an (+19,4 % après +19,5 %), tandis que ceux du gaz (?10,8 % après ?12,9 %) et des combustibles solides (?9,1 % après ?9,8 %) baissent à un rythme moins soutenu qu’en mai.

Les prix de l’alimentation ralentissent à nouveau sur un an

Sur un an, les prix de l’alimentation augmentent de 0,8 % en juin 2024, après +1,3 % en mai.
Les prix des produits frais ralentissent sur un an (+2,1 % après +3,5 %), en raison de la décélération des prix des légumes frais (+1,6 % après +3,1 %), du poisson frais (+2,3 % après +3,0 %) et des fruits frais (+1,0 % après +2,5 %).
Hors produits frais, la hausse des prix de l’alimentation poursuit son ralentissement sur un an (+0,6 % après +0,9 %), notamment pour le pain et les céréales (+0,7 % après +0,9 %), la viande (0,0 % après +0,1 %), le lait, le fromage et les œufs (+0,5 % après +0,8 %), les huiles et graisses (+3,0 % après +3,3 %), le sucre, la confiture, le miel, le chocolat et la confiserie (+1,3 % après +1,4 %) et les boissons alcoolisées (+1,0 % après +1,6 %) et non alcoolisées (+1,1 % après +1,8 %).

Légère hausse de l’inflation des services sur un an

Sur un an, les prix des services augmentent de 2,9 % en juin 2024, après 2,8 % en mai.
Les prix des services de transport accélèrent sur un an (+0,6 % après +0,2 %) : ceux du transport routier de passagers accélèrent fortement (+3,3 % après +0,1 %), tandis que les prix des transports ferroviaires ralentissent (+2,1 % après +2,4 %) et ceux du transport aérien de passagers baissent plus sur un an qu’au mois précédent (?1,7 % après ?0,2 %).
Sur un an, les prix des « autres services » accélèrent légèrement (+4,0 % après +3,9 %) à l’image de ceux des services récréatifs et culturels (+5,2 % après +4,4 %), des services d’entretien et de réparation de véhicules particuliers (+5,5 % après +5,3 %) et des assurances (+7,9 % après +7,8 %).
À l’inverse, les prix des services d’hébergement (+2,5 % après +2,9 %), de la protection sociale (+3,5 % après +3,6 %) et des services de restauration (+2,9 % après +3,1 %) ralentissent.
Les prix des services de communication baissent sur un an à un rythme moins important qu’en mai (?5,4 % après ?6,8 %) ; ceux des loyers, eau, enlèvement des ordures ménagères augmentent de 2,7 % comme au mois précédent.
Sur un an, les prix des services de santé ralentissent (+1,0 % après +1,6 %).

Les prix des produits manufacturés restent stables sur un an

Sur un an, les prix des produits manufacturés sont stables en juin 2024, comme en mai.
Les prix de l’habillement et des chaussures augmentent au même rythme qu’en mai (+0,6 %).
Ceux des « autres produits manufacturés » ralentissement légèrement sur un an (+0,1 % après +0,2 %) sous l’effet, d’une part, de l’accélération de la baisse des prix des biens d’équipement ménager non durables (?1,5 % après ?0,7 %), des gros appareils ménagers (?2,8 % après ?2,7 %) et des jeux, jouets et passe-temps (?2,0 % après ?1,3 %), et d’autre part, du ralentissement de ceux de la verrerie, de la vaisselle et des ustensiles de ménage (+0,4 % après +0,6 %).
Les prix des journaux, livres et articles de papeterie (+2,6 %) et des meubles et articles d’ameublement (?0,4 %) évoluent au même rythme qu’au mois précédent, tandis qu’accélèrent ceux des véhicules (+0,7 % après +0,2 %) et des équipements de sport (+0,7 % après +0,6 %).
Enfin, les prix des produits de santé diminuent à un rythme un peu moins soutenu qu’au mois dernier (?1,1 % après ?1,2 %).

Révisions

Par rapport aux estimations provisoires publiées le 28 juin 2024, l’évolution annuelle de l’IPC est révisée à la hausse de 0,1 point et son évolution mensuelle est confirmée.
L’évolution mensuelle de l’IPCH est révisée à la hausse de 0,1 point et son évolution annuelle est confirmée.
   source: insee

Tableau de l'inflation pour l'année en cours :

Date I P C Inflation Mensuelle
( m /m-1 )
Inflation en glisst Annuel
( m /m-12 )
Moyenne depuis
Janvier
2024-06120.20.12.22.5%
2024-05120.1102.32.57%
2024-04120.070.52.22.64%
2024-03119.470.22.32.79%
2024-02119.210.933.05%
2024-01118.19-0.23.13.13%

Tableaux de l'inflation des années précédentes

Inflation mensuelle :
Représente l'inflation pour un mois donné. A mettre en relation avec la saisonnalité pour bien l'interpréter. En effet les mois de Janvier et de Juillet par exemple ont, en général, une inflation négative du fait des soldes d'hiver et d'été.
Donne une information "temps réel" mais il est délicat d'extrapoler pour les mois suivants.

Inflation en rythme ou glissement annuel:
Représente l'inflation du dernier mois connu par rapport au même mois de l'année passée.
C'est une inflation depuis 12 mois donc annuelle. Atténue l'effet saisonnalité puisque l'on compare deux mois identiques.
Cependant cela reste l'inflation d'un seul mois, qui peut varier sensiblement chaque mois si on est en tendance haussière ou baissière.

Inflation moyenne depuis le début de l'année:
Plus les mois passent, plus elle se stabilise et est représentative.
En décembre c'est donc l'inflation moyenne des 12 mois de l'année, valeur importante pour mesurer l'impact réel de l'inflation sur notre budget annuel de consommation.
Utilisée aussi pour les historiques de l'inflation sur de longues périodes, depuis 1901 sur ce site.

INFLATION MOYENNE ANNEE 2014 égale à 0.5%, détail par poste:


RegroupementPart PanierIndiceInflation
ENSEMBLE100%127.850.5%
ALIMENTATION17%131.82-0.6%
TABAC2%258.35.2%
PRODUITS MANUFACTURES 27%100.16-0.9%
ENERGIE9%177.46-0.9%
SERVICES 46%136.061.7%
ENSEMBLE HORS TABAC98%125.940.4%

Les principaux contributeurs à la baisse de l'inflation moyenne des 12 mois de 2014 sont:
L'énergie qui baisse de 0.9% et même de 4.2% pour les produits pétroliers seuls
Les produits manufacturés avec 0.9% de baisse alors qu'ils représentent 27% du panier Insee
Les Produits Alimentaires avec 0.6% de baisse et ils représentent 17% du panier Insee

INFLATION MOYENNE ANNEE 2015 égale à 0%, détail par poste:


RegroupementPart PanierIndiceInflation
ENSEMBLE100%127.90%
ALIMENTATION17%132.410.4%
TABAC2%259.160.3%
PRODUITS MANUFACTURES 26%99.24-0.9%
ENERGIE8%169.1-4.7%
SERVICES 47%137.761.2%
ENSEMBLE HORS TABAC98%125.980%

Les principaux contributeurs à la baisse de l'inflation moyenne des 12 mois de 2015 sont:
L'énergie qui baisse de 4.7% du fait des -47% du pril du baril de pétrole
Les produits manufacturés avec 0.9% de baisse alors qu'ils représentent 26% du panier Insee

Inflation fin 2011 à 2.5% : analyse de ses composantes

PostePoidsInflationContribution
Alimentation16%3.3%0.5 pts
Tabac2%5.6%0.1 pts
Manufacturés31%1%0.3 pts
Energie8%9.3%0.8 pts
Services43%1.8%0.8 pts
Ensemble100%2.5%2.5 pts
Contribution par poste aux 2.5% d'inflation 2011
Contribution inflation fin 2011

De décembre 2010 à décembre 2011, l'inflation est de 2.5%
Les prix qui ont le plus augmentés sont ceux de l'énergie avec +9.3%.
Comme ils représentent 8% du total des dépenses de consommation courante d'un ménage (panier Insee) ils contribuent pour 0.8 points dans les 2.5% d'inflation de l'ensemble du panier.
Il est à noter que l'alimentation a également fortement augmenté en 2011 ( 3.3% ) et représente 16% des dépenses courantes.
C'est d'ailleurs proche de l'augmentation de l'indice des prix dans la grande distribution qui a été de 3.7% en 2011 (insee 12 janvier)

Inflation de décembre 2012 par poste

RegroupementPart PanierIndiceInflation
Ensemble100%126,761,3%
Alimentation16.38%131,732,3%
Tabac1.98%241,376,9%
Produits Manufacturés29.87%102,220,2%
Energie8.68%176,552,6%
Services43.09%132,551,3%
    
Ensemble hors Tabac98.02%125,021,2%
Ensemble hors Tabac et Loyers92.17%124,471,2%

Les deux principaux contributeurs à la baisse de l'inflation de décembre 2012 sont:
Les produits manufacturés avec 0.2% alors qu'ils représentent 30% du panier Insee
Les Services avec 1.3% qui représentent 43% du panier Insee


INFLATION moyenne 12 mois 2010 à 1.5% selon l'Insee

L'insee a publié le 20 Janvier 2011, l'inflation moyenne pour 2010 et elle s'établit comme anticipé ici à 1.5%
Si vous ne trouvez pas la page insee concernée, voici un lien direct sur leur site inflation moyenne 2010

INFLATION MOYENNE 2010 : plus fortes hausses et baisses
     
Combustibles liquides +23.2%  Caméscope -17.6%
Fiouls domestiques +23.2%  Téléviseurs -15.3%
Cours par correspondance +15.1%  Équipements photo et cinéma, instruments d'optique -15.2%
Gazole et GPL +14.6%  Appareils de photo, instruments d'optique et d'observation -14.9%
Carburants +13.4%  Équipement de téléphone et de télécopie -13.7%
Supercarburants +11.8%  Poste téléphonique -13.7%
     
Tableau complet des hausses et des baisses 2010 ...

INFLATION moyenne 12 mois 2011 à 2.1% selon l'Insee

L'insee a publié le 19 Janvier 2012, l'inflation moyenne pour 2011 et elle s'établit comme anticipé ici à 2.1%
Si vous ne trouvez pas la page insee concernée, voici un lien direct sur leur site inflation moyenne 2011

INFLATION MOYENNE 2011 : plus fortes hausses et baisses
     
Fiouls domestiques +23.1%   App. de photo, inst. d'opt. d'observ. -16.2%
Gazole et gpl +16.6%   Téléviseurs -15.5%
Bijouterie,joaillerie +16.1%   Caméscope -13.3%
Gaz liquefiés +15%   Poste téléphonique -12.7%
Cafés en grains ou moulu +11.9%   Matériel vidéo -11.1%
Supercarburants +11%   Mat. de trait. de l'info. yc micro-ordi. -8.8%
Gaz de ville +8.5%   Autres appareils électro-acoustiques -7.9%
Crustacés et mollusques frais +8.2%   Légumes frais -6.2%
Réparation horlogerie ou bijoux +7.2%   Pneumatiques -5.4%
Dinde +7.2%   Disquettes et cassettes vierges -5.3%
Poulet +7.1%   Lave-vaisselle -4.5%
Autres volailles +6.6%   Aspirateurs et autres gros app. ménagers -2.9%
Electricité +6.5%   Appareils de cuisson -2.7%
     
Tableau complet des hausses et des baisses 2011 ...

Inflation moyenne annuelle 2008 = 2.8%

Sur l'année 2008 l'inflation aura été atypique. Elle a suivi l'envolée du prix du pétrole qui a frolé les 150 dollars mi-2008 puis ensuite sa chute sur le deuxième semestre. La baisse générale des prix des matières premières, suite au ralentissement de la demande mondiale avec la crise actuelle, a encore accentué la baisse de l'inflation. Certains économistes anticipent la poursuite de cette baisse pendant le premier semestre 2009 avec peut être même de la déflation ( inflation négative ) puis sa remontée au deuxième semestre 2009.

En 2008 l'inflation moyenne s'établit à 2.8% avec de fortes fluctuations tout au long de l'année.
Certaines familles de produits ont assez fortement augmenté:
Les produits alimentaires + 5.1%
L'énergie pour le chauffage domestique + 9.6%
Les carburants + 12.1%. Plus de détails...

INFLATION moyenne 12 mois 2009 à 0.1% selon l'Insee

L'insee a publié le 21 Janvier l'inflation moyenne pour 2009 et elle s'établit comme anticipé ici à 0.1%
La page insee étant particulièrement difficile à trouver sur leur site voici son adresse !

INFLATION MOYENNE 2009 : plus fortes hausses et baisses
     
Formalités administratives +51.4%  Fiouls domestiques -30.9%
Chauffage urbain +23.8%  Téléviseurs -24.4%
Cours par correspondance +10.6%  Gazole et GPL -21.2%
Bijouterie, joaillerie +  7.1%  Caméscope -18.9%
Distribution d-eau +  6.7%  Appareils de photo, instruments d'optique -17.3%
     
Tableau complet des hausses... et des baisses...

Inflation moyenne 2006 = 1.6% (moyenne des 12 mois)

Inflation 2006 = 1,6% avec :
Alimentation +1.6% , Manufacturés -0.3% , Energie +6.5%
Services +2.5% , Tabac +0.3%
En Particulier :
Gaz + 15.8%, Fioul domestique +10.6% , Super +6.4% , Gazole +5.5%

Inflation moyenne 2007 = 1.5% (moyenne des 12 mois)

L'année fut très contrastée avec les 8 premiers mois à +1.2% et une envolée en fin d'année avec décembre qui termine à +2.6%.
Evolution par nature de dépense :
- les services +2.6% ( 42% du budget moyen)
- les produits manufacturés +0% ( 31% du budget moyen)
- l'alimentation +1.4% ( 17% du budget moyen )
- l'énergie +1.7% (8% du budget )
Suite...


Commentaires

PhM
04 Jan. 2023, 09:49
Bonjour,

je souhaiterais récupérer les tableaux de l-inflation des dernières années avec un outil de bi mais je rencontre un souci avec l-année 2020 : "désolé... nous n-avons pas trouvé la colonne « date » de la table."
pour les autres années, c-est ok.
cordialement.
PhM
04 Jan. 2023, 09:47
Bonjour,
je souhaiterais récupérer les tableaux de l-inflation des dernières années avec un outil de bi mais je rencontre une erreur pour le tableau 2020 : "désolé... nous n-avons pas trouvé la colonne « date » de la table."
le tableau de 2020 ne semble pas standard aux autres.
pour les autres années, pas de souci.
cordialement.
PhM
21 Déc. 2022, 09:50
Bonjour,

il y a 2 lignes "2022-11" pour le tableau de l-inflation pour l-année en cours ? hier, il n-y en avait qu-une.
est-ce normal ?
cordialement.

Réponse:
Non ce n'était pas normal.
Erreur corrigée.
Merci.



*Nom:
Email:
M'avertir pour chaque nouveau commentaire sur cette page
Ne pas révéler mon email

*Texte:
Le post des commentaires est libre, veillez à rester respectueux.
Insertion de liens vers d'autres sites plus possible.
Cet espace est modéré.
Captcha saisir le code      


Powered by Scriptsmill Comments Script







A LA UNE
18/07/2024 17:03
Une large majorité de TPE défavorable à la semaine de quatre jours
Près des trois quarts des patrons de très petites entreprises se montrent réticents face à cette nouvelle organisation du travail, souvent peu compatible avec leur activité, selon le dernier baromètre Fiducial publié ce jeudi.
suite...

18/07/2024 16:22
Locations Airbnb : un big bang de la fiscalité est dans les tuyaux
La proposition de loi visant à réguler les locations meublées et à raboter la niche fiscale afférente pourrait franchir sa dernière étape au Parlement très vite, assure son auteure, la députée Renaissance Annaïg Le Meur. La même élue vient aussi de remettre un rapport prônant d'aller beaucoup plus loin dans la remise à plat des avantages.
suite...

18/07/2024 07:33
Brusque coup de frein sur l'investissement des ETI
Selon une enquête du Meti, 60 % des entreprises de taille intermédiaire ont suspendu tout ou partie de leurs investissements au lendemain des élections législatives. Face à l'éventualité d'un SMIC à 1.600 euros, voulu par la gauche, 28 % d'entre elles estiment qu'elles devraient réduire leur masse salariale.
suite...

18/07/2024 04:40
Comptes publics : la prescription des économistes
Selon les estimations des experts, la France va devoir consentir des efforts budgétaires massifs pour rétablir la situation de ses finances publiques. L'un des enjeux sera de fixer le bon rythme de l'ajustement.
suite...

17/07/2024 17:49
Budget 2025 : le grand vertige de Bercy
Le gouvernement démissionnaire doit préparer un projet de loi de finances pour 2025 en restant neutre politiquement - une gageure. La possibilité d'un blocage budgétaire inédit agite les constitutionnalistes.
suite...

17/07/2024 05:20
La CFDT et la CGT actrices à part entière de la nouvelle donne à gauche
Ce mardi, la secrétaire générale de la CFDT, Marylise Léon, a critiqué l'appel des cheminots CGT à une mobilisation pour faire pression sur l'Assemblée jeudi. Les deux centrales jouent leur partition sur la désignation d'une personnalité de gauche à Matignon.
suite...

18/07/2024 17:03
Les écarts d'espérance de vie entre cadres et ouvriers persistent
Les cadres vivent toujours plus longtemps que les ouvriers, d'après une étude publiée ce mardi par l'Insee. Et l'espérance de vie augmente en fonction du niveau du diplôme obtenu.
suite...

16/07/2024 16:01
L'endettement net de la France vis-à-vis de l'étranger approche 800 milliards d'euros
Le déficit courant de l'Hexagone s'est élevé à 28 milliards d'euros l'an dernier, selon le bilan présenté ce mardi par la Banque de France. La dette extérieure du pays atteint désormais 28 % du PIB, contre moins de 25 % en 2022.
suite...

16/07/2024 14:04
JO de Paris 2024 : le système de santé sur le qui-vive
Avec 15 millions de visiteurs attendus en région parisienne cet été, les Jeux Olympiques et Paralympiques représentent aussi un défi pour le système de santé. Des renforts ont été mobilisés de toute la France pour se préparer au pire et soutenir les hôpitaux.
suite...

16/07/2024 12:13
Santé : les urgences entament un nouvel été sous tension à l'hôpital
Comme depuis plusieurs années, les services d'urgence dans les hôpitaux se préparent à des mois de juillet et août très compliqués. Face au manque de personnel et aux salles d'attente saturées, de nombreux territoires imposent d'appeler le 15 avant de se présenter.
suite...