France-Inflation.com

Vendredi 30 juillet 2021 Saint du jourSainte Juliette 03h28

A fin Juin 2021 l'inflation est de 1.5% par rapport à Juin 2020. Sur un mois, l'inflation est de 0.1%. . suite ...

Inflation en glissement annuel.

Inflation moyenne des 12 mois 2020 : 0.5 %

L'année 2020 se termine avec une inflation de 0% au mois de décembre.
Sur l'année complète, l'inflation moyenne est de 0.5%, dans le contexte exceptionnel de la pandémie Covid-19.
L'énergie a fortement baissée, du fait de la faible demande mondiale suite aux différents confinements.
La BCE a pris comme priorité le soutien et la relance de l'économie en grande difficulté.
Elle a du coup passé au second ordre son objectif d'inflation idéale à 2%
Pour 2021, les difficultés économiques vont se poursuivre au moins sur le premier semestre, avec parfois des dépôts de bilan.
Le second semestre verra peut-être un rebond d'activité si la pandémie est maitrisée grâce aux vaccins, et alors l'inflation pourrait elle aussi repartir.

Evolution de l'inflation par groupes conjoncturels depuis 2015 :
Année201520162017201820192020
Ensemble0%0.2%1%1.9%1.1%0.5%
Alimentation0.5%0.6%1%1.9%2.5%1.9%
Manufacturés-0.9%-0.5%-0.6%-0.2%-0.6%-0.2%
Energie-4.7%-2.8%6.2%9.7%1.9%-6.1%
Services1.2%0.9%1%1.2%1%0.9%
Tabacs0.3%0.1%2.7%14.2%10.6%13.7%


Evolution de l'indice des prix à la consommation


Depuis de début de l'année, le prix de l'énergie est en forte baisse.

L'augmentation du prix du tabac et des produits alimentaires compense cependant cette baisse.
Il en résulte une quasi stabilité de l'indice des prix à la consommation depuis janvier 2020.
L'inflation, qui se calcule par rapport à la même période de l'année passée, traduit cette stabilité des prix par une baisse continue de l'inflation.
DateI P CInflation Mensuelle
( m /m-1 )
Inflation en glisst Annuel
( m /m-12 )
Moyenne depuis
Janvier
2021-06106.340.11.51.06%
2021-05106.20.31.40.98%
2021-04105.860.11.20.87%
2021-03105.750.61.10.74%
2021-02105.1200.60.37%
2021-01105.120.20.60.55%
Tableaux de l'inflation des années précédentes

Tableau de l'inflation pour l'année en cours : mensuelle, annuelle, moyenne de l'année

Évolution mensuelle : +0,1 % en juin ; variation sur un an : +1,5 %

En juin 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % sur un mois, après +0,3 % en mai. Les prix des services ralentissent (+0,1 % après +0,3 %) et ceux de l’alimentation se replient (−0,7 % après +0,5 %). Les prix du tabac sont stables. Les prix des produits manufacturés (+0,5 % après +0,1 %) et ceux de l’énergie (+1,1 % après +0,5 %) accélèrent. Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation sont en hausse de 0,2 %, comme en mai. Sur un an, les prix à la consommation

lire la suite, graphiques du mois

Dérive du prix du Gazole en France

En considérant le prix du pétrole (Brent), des coûts raffinerie et distribution de 0.20 Euros / litre et les taxes que le gouvernement impose , TICPE et TVA, on peut en déduire un prix théorique ou attendu du Gazole
Actuellement les prix constatés sont nettement au dessus du prix attendu ! Le prix du Gazole a déjà rejoint le prix du Super alors que cela devait plutôt arriver en 2020...

Cela veut dire que dans la chaîne de distribution certains acteurs profitent de la confusion induite par l'augmentation des taxes pour augmenter leur marge et faire de conséquents bénéfices, vue l'ampleur des sommes en question.

On peut voir aussi ce que nous réserve l'avenir avec la projection jusqu'en 2022.
Depuis janvier 2018, la TIPCE va augmenter d'environ 5 centimes / litre chaque année.
En considérant le prix du pétrole restant à son niveau actuel de novembre 2018, en 2022 un litre de gazole devrait valoir 1.66 Euros du fait de l'augmentation des taxes.
A moins que les gilets jaunes ne fassent fléchir le gouvernement...

Explosion des Marges sur le Gazole

L'envolée du prix du gazole sur fin 2018 ne s'explique pas seulement à travers les taxes...
En calculant la différence entre le prix du gazole hors taxes et le prix d'un litre de Brent en Euros, on obtient les coûts liés au raffinage et à la distribution et les marges que chaque acteur prend dans cette chaîne.

Depuis fin Août 2018, on constate une baisse de ces coûts pour l'essence et une hausse surprenante pour le Gazole, l'écart entre les deux et maintenant de près de 10c par litre.
Les coûts de raffinage et de distribution sont assez constants sur de faibles périodes, il s'agit donc là d'une augmentation des marges, cachée dans la confusion actuelle
Ceci explique que le prix du Gazole ait rejoint voire dépassé le prix de l'Essence aussi rapidement.

En général, cette situation amène le gouvernement à sermonner les acteurs économiques afin d'essayer de contenir ces dérives qui amplifient l'effet de ses nouvelles taxes.
Il semble que cette analyse n'ait pas encore été faite à leur niveau, cela va peut-être se faire dans les semaines à venir, s'ils lisent cet article par exemple :)

Comprendre l'inflation par ses contributeurs

La visualisation des contributeurs à l'inflation permet d'en comprendre les mouvements haussiers ou baissiers.
La contribution de chaque poste est déterminée en pondérant son inflation propre par son poids dans le panier Insee.
Le graphique qui suit montre cette analyse depuis 2004.

On voit ainsi que l'inflation est repartie à la hausse depuis mi-2016, principalement du fait de l'augmentation du prix de l'énergie, intimement lié au prix du pétrole.
Le prix du pétrole est attendu à la baisse en fin 2018 mais d'ici lé il devrait encore contribuer à augmenter l'inflation avec un pic probable en Juillet 2018.
L'augmentation du prix du tabac en Mars 2018 a amplifié cette augmentation. Le prix moyen du paquet de cigarettes est passé de 7.1 euros à 8.1 euros soit +14% qui ont contribué à augmenter l'indice global de 0.3%.

Prévision inflation 2018

TAUX DU LIVRET bloqué à 0.75% jusqu'au 31 Janvier 2020 !

Le taux du Livret A est gelé à 0.75% jusqu'en Janvier 2020, sur décision du ministre des finances, Bruno Lemaire.
Cet arrété et paru au journal officiel le 2 décembre 2017.
Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les petits épargnants car l'inflation est attendue supérieure à 1%, l'argent placé dans le livret A va donc perdre de sa valeur.
Cet arbitrage curieusement passé sous silence médiatique doit étre en faveur du logement social dont les gestionnaires se plaignent depuis longtemps du différentiel entre le taux du livret A et les taux d'intérêt inter-bancaires.
Espérons qu'au final cela aidera à loger les personnes dans le besoin et non pas enrichir quelques financiers ou loger quelques nantis de plus.
Cela veut aussi dire que la régle de détermination du taux du livret A n'est décidément plus à l'ordre du jour.

Determination du Taux du Livret A

Inflation et ses composantes depuis un quart de siécle

L'indice des prix est représenté sur le pareto en bleu, en base 100 pour 1990.
Il a évolué de 49% en 26 ans soit une moyenne d'inflation de 1.9% par an.

Les courbes représentent l'évolution des ses composantes, regroupées en familles de produits.
L'évolution de l'IPC et donc de l'inflation est la somme de l'inflation de chacune de ses composantes, pondérée de leur poids dans le panier de l'indice.

Analyse de ses composantes avec leurs évolutions:
Les Services : +73% depuis 1990 soit 2.8% par an
Ils représentent 48% du panier de l'IPC, leur contribution à son inflation est de 28 points

Les Produits Alimentaires: +48% depuis 1990 soit 1.8% par an
Ils représentent 16% du panier de l'IPC, leur contribution à son inflation est de 8.6 points

L'Energie: +82% depuis 1990 soit 3.2% par an
Représente 7.5% du panier de l'IPC, sa contribution à son inflation est de 6.5% points

Les Produits Manufacturés: +7% depuis 1990 soit +0.3% par an
Ils représentent 26% du panier de l'IPC, leur contribution à son inflation n'est que de 2.4 points

Le Tabac: +425% depuis 1990 soit +16% par an, politique de dissuasion par les taxes
Représente 2% du panier de l'IPC, sa contribution à son inflation est tout de méme de 4 points

On peut donc constater que la premiére composante de l'inflation est le poste des services qui évoluent fortement et pésent lourdement dans notre consommation (panier)
Les produits alimentaires viennent en deuxiéme place, avec des effets ponctuels lors des aléas climatiques.
L'énergie ne vient qu'en troisiéme position car son poids dans le panier est assez faible, mais ses effets sont toujours spectaculaires.
On le dit peu, mais les produits manufacturés ont des prix pratiquement stables depuis plus de 25 ans.
Ils compensent significativement les hausses des autres postes
Sans cela nous aurions une inflation globale proche de 3% au lieu des 1.9% de moyenne depuis 1990.

Inlfation des prix avec passage à l'Euro

Le passage à l'euro a t-il fait augmenter les prix ?



L'euro a été créé au premier janvier 1999, avec la fixation irrévocable du taux de change des monnaies nationales (Euro scriptural pendant 3 ans). Les piéces et billets ont été mis en circulation au 1er Janvier 2002 (Euro fiduciaire).

Sur les 11 ans qui suivent, de 2002 à 2012, l'inflation a été relativement stable à 1.7% en moyenne.
Pour prendre une référence antérieure, la période 1986 à 1996 est la moins chahutée, son inflation moyenne est de 2.6%

En ordre 1, sans conteste, on ne peut relier l'introduction de l'Euro à une envolée de l'inflation.

On peut cependant remarquer que les années 2003,2004,2005 ont eu une inflation légérement supérieure à celle de 2001-2002, un effet euro faible en global mais parfois trés important suivant les produits, les commeréants.

L'analyse est cependant délicate car beaucoup d'effets entrent en ligne de compte
On peut voir par exemple que les années 70 ont vu une inflation trés importante faisant suite aux chocs pétroliers, suivis d'une maitrise de l'inflation par une politique de désindexation des salaires et de rigueur, dans un contexte de baisse de l'inflation mondiale aussi.
La stabilité qui suit l'introduction de l'Euro avec les instruments des taux de la BCE est tout de méme remarquable, cela malgré de nombreuses variations comme le prix du pétrole en 2008-2009 par exemple.

Maintenant, depuis 2013, nous avons une inflation trés faible que la BCE n'arrive pas vraiment à relancer.
Sur la courbe de l'IPC, on peut assimiler cela à un ajustement des prix, on décroche de la tendance qui tenait depuis l'année 2000.
Cela ressemble à l'ajustement qui s'était produit en 1997-1998-1999 avec un retour ensuite à une inflation proche de 2%
Si l'histoire se reproduit, nous devrions repartir sur un rythme d'inflation proche des 2%, mais reste à savoir quand ...

Prix du pétrole en hausse T1 2017

17/04/2017
Début 2017, l'inflation calculée par l'Insee augmente fortement du fait du prix de l'énergie en premier lieu.
Il est cependant surprenant de constater que le pétrole n'augmente "que" de 5% sur T1 2017 / T4 2016 (trimestre).
L'énergie représentant 7.6% du panier Insee, cela ne suffit pas à expliquer cette brusque remontée de l'inflation.
Encore une fois, l'effet mécanique du calcul de l'inflation en glissement annuel amplifie les choses :

Les hausses du prix du petrole se répercutent trés vite sur le prix des carburants et sur le prochain indice des prix.
Voici quelques informations pour suivre et mieux comprendre l'évolution des prix du pétrole et des carburants.

Prix actuels des carburants: essence, gazole, pétrole
Prix des carburants depuis 1956: part des taxes, évolution par rapport au pétrole
Evolution prix du baril de pétrole: actuels et depuis 1970

composantes inflation

  Inflation : analyse de ses composantes à fin 2013

Cette analyse graphique permet de visualiser trés facilement la contribution des différents postes à l'inflation.
On peut ainsi voir que l'inflation actuelle est due à l'inflation toujours élevée des prix de l'énergie bien sér, mais aussi de l'inflation élevée des produits alimentaires ce qui est moins connu.
Vient se rajouter la dérive actuelle des prix des produits manufacturés qui se produit en méme temps.
Ces trois composantes provoquent la hausse de l'inflation actuelle.
(le graphique représente l'inflation de chaque poste, pondérée de son poids dans le panier Insee)

lancement QE3 par la FED

ASSOUPLISSEMENT QUANTITATIF QE3 au 13/09/2012

Le QE3 a finalement été lancé ce jeudi 13 septembre. La Fed va racheter chaque mois 40 Mds$ de titres adossés à des créances immobiliéres et maintenir son taux directeur à 0%-0.25% tant que l'économie Américaine ne sera pas plus vigoureuse. L'Once d'Or s'est aussitét envolée à 1770$ et l'Euro s'est renforcé par rapport au Dollar à 1.30.
cours de l'or

L'OR se replie aprés un sommet à 1921 Dollars le 6/9/2011

Le record absolu du prix de l'once d'or a été établi le 6 Septembre 2011 à 1921.17 USD.
Depuis il est en repli a 1600 USD en début 2012.
Toute la question est de savoir si un effondrement comme vu en 1980 est possible, ou s'il s'agit d'une pause avant de repartir à la hausse.
Les incertitudes sur l'économie mondiale n'étant pas levées, il est encore apprécié comme valeur refuge.
Cours actuels et Graphiques

QUELQUES DEFINITIONS

Inflation mensuelle : Inflation par rapport au mois précédent.
Inflation en glissement annuel ou en rythme annuel : Inflation par rapport au même mois de l'année précédente.
Inflation moyenne annuelle : Inflation moyenne des 12 mois passés.        Explications des termes et des calculs ...



INFLATION PERCUE

L'inflation per?ue est mesurée au moyen de sondage. Cette inflation peréue est en fort décalage par rapport à l'inflation "officielle" depuis le passage à l'Euro ... Inflation peréue en France et en Europe ...






A LA UNE
  • Inflation, chômage et niveau de vie inquiètent les ménages
  •       info du 28-07-2021 à 10h39
    Le moral des ménages a légèrement reculé en juillet, après sa nette hausse en juin, selon l'Insee. Une baisse qui fait écho à celle du climat des affaires, notamment dans le commerce de détail, publiée la semaine dernière par l'institut de statistiques.

  • Pertes d'activité : Bruno Le Maire promet d'aider les entreprises pénalisées par le pass sanitaire
  •       info du 28-07-2021 à 10h06
    « Nous répondrons présent », a indiqué ce mercredi le ministre de l'Economie, alors que l'entrée en vigueur du pass sanitaire a créé des pertes de fréquentations importantes dans certains secteurs. Il a donné rendez-vous « fin août » aux professionnels.

  • Soutien aux entreprises : le gouvernement sous pression
  •       info du 27-07-2021 à 17h46
    Conduit par Benoît Coeuré, le comité de suivi et d'évaluation des mesures de soutien aux entreprises estime que l'incertitude sanitaire risque d'empêcher leur suppression fin août, comme envisagé par le gouvernement.

  • La progression du nombre d'autoentrepreneurs ralentie par le Covid
  •       info du 23-07-2021 à 06h01
    La France comptait 1,928 million d'autoentrepreneurs à la fin 2020. Après deux ans de croissance mirobolante portée par l'élévation des plafonds de chiffre d'affaires, les immatriculations ont marqué le pas pendant la crise sanitaire. Avec de fortes disparités sectorielles et géographiques.

  • Climat des affaires : l'industrie peine de plus en plus à répondre à la demande
  •       info du 22-07-2021 à 11h22
    Le climat des affaires a très légèrement reculé en juillet (commerce de détail), mais continué de grimper dans l'industrie, indique l'Insee. La proportion d'entreprises industrielles déclarant des difficultés d'offre atteint un niveau inédit depuis fin 2000.

  • « Pic historique » d'embauches en contrats longs au deuxième trimestre
  •       info du 21-07-2021 à 14h58
    Portées par la reprise, les embauches en contrats longs au deuxième trimestre sont à un niveau record d'après l'Urssaf. Le nombre total de recrutements reste toutefois inférieur à l'avant-crise sous l'effet de la baisse des contrats courts.

  • TPE, un tissu fragilisé
  •       info du 20-07-2021 à 17h00
    Conséquence de la pandémie, la fragilisation des TPE fait repartir à la hausse les défaillances d'entreprises au deuxième trimestre 2021. Pour « La Story », le podcast d'actualité des « Echos », Pierrick Fay et ses invités font le point sur la situation de ces moyennes, petites et très petites entreprises en France.

  • Pourquoi le déficit courant de la France se creuse dangereusement
  •       info du 20-07-2021 à 16h45
    Avec le Covid, l'Hexagone a vu son déficit courant se détériorer pour atteindre 43,7 milliards d'euros en 2020, soit près de 2 % du PIB, le niveau le plus élevé depuis 1982. Bruxelles pourrait être amenée à terme à ouvrir une procédure concernant les déséquilibres économiques. La compétitivité française hors coût du travail reste problématique.

  • Covid : de plus en plus de dirigeants d'entreprises choisissent de mettre fin à leur activité
  •       info du 15-07-2021 à 12h07
    Selon le baromètre du Conseil national des greffiers de tribunaux de commerce, le nombre de radiations d'entreprises a fait un bond de 28 % au premier semestre par rapport à la même période de 2020. Plus de la moitié de ces fermetures sont opérées par les dirigeants eux-mêmes.

  • Le gouvernement relève de 5 à 6 % sa prévision de croissance pour 2021
  •       info du 13-07-2021 à 10h05
    Le gouvernement, plus optimiste, est désormais sur la même ligne que l'Insee et la Commission européenne. « Nous n'atteindrons ces 6 % de croissance que si chacun fait preuve de responsabilité en matière de vaccination », a toutefois averti Bruno Le Maire.