France-Inflation.com
Jeudi 8 décembre 2022 Saint du jourSainte Elfie 21h03
×

EVOLUTION TAUX DIRECTEURS BCE ET FED depuis Janvier 1999




Taux directeur de la BCE : 2022-11-02 taux 2%      data

Taux directeur de la FED : 2022-11-03 taux entre 3.75% et 4%   data

Depuis décembre 2018, la FED fixe son taux directeur dans une plage de 0.25%
Sur le graphique, il est affiché la valeur mini de cette plage.


OBJECTIF de la Banque Centrale Européenne: La stabilité des prix


La mission principale de la Banque Centrale Européenne est de contenir l'inflation des prix à un niveau qu'elle considère comme optimum soit voisin de 2%.
Ceci diffère notablement de la Banque centrale des Etats Unis ou FED ( Federal Reserve System) qui considère plutôt la croissance économique comme premier levier, ceci pour maximiser l'emploi.
Cependant, suite à la crise éconmique mondiale sans précédent engendrée par les subprimes Américains, la BCE a modulé sa politique car elle était accusée de nuire à la reprise fragile de sortie de crise. Elle devrait maintenant mieux équilibrer ses décisions et prendre en considération la croissance court terme et inflation long terme.

Indicateurs suivis par la BCE afin de déterminer sa politique monétaire


Afin d’assurer une conduite optimale de la politique monétaire, la BCE a adopté une approche spécifique permettant de déterminer la nature et l’ampleur des risques pesant sur la stabilité des prix dans la zone euro. Pour ce faire, la BCE doit procéder à une analyse approfondie des évolutions économiques et monétaires.

Afin qu’aucune information importante ne lui échappe, elle a élaboré une « approche à deux piliers » : l'analyse économique et l'analyse monétaire.

1) Indicateurs Analyse économique:
- Evolution de la production globale
- Evolution de la demande et de la situation sur le marché du travail
- Indicateurs de prix et de coûts
- Politiques budgétaires
- Balance des paiements de la zone euro
- Projection macroéconomiques
- Prix des actifs et rendements financiers

2) Indicateurs Analyse monétaire:
- Evaluation de la croissance de l’agrégat M3
- Evolutions des composantes de M3 (monnaie en circulation, dépôts à terme, etc.)
- Agrégats plus étroits tels que M1
- Changements en matière de financements accordés au secteur privé
- Monnaie et crédit


L'analyse économique vise à évaluer les facteurs déterminant l’évolution des prix à court et moyen terme, en mettant l’accent sur l'activité réelle et les conditions financières dans l’économie. Elle prend en compte le fait que, sur ces horizons, l'interaction entre l'offre et la demande sur les marchés des biens, des services et des facteurs influe largement sur l'évolution des prix.

L’analyse monétaire est axée sur un horizon à plus long terme, s'appuyant sur le lien à long terme qui existe entre la monnaie et les prix. Elle a essentiellement pour objet de recouper, dans une perspective de moyen et long terme, les indications à court et moyen terme fournies par l'analyse économique.


Moyens d'action de la BCE pour mettre en oeuvre sa politique monétaire


Pour atteindre son objectif principal de maintien de la stabilité des prix, l'Eurosystème dispose d'une série d'instruments de politique monétaire.

# Les opérations d'open market
L’instrument le plus important est constitué par les opérations d'open market.
Celles-ci servent à piloter les taux d'intérêt,gérer la situation de liquidité sur le marché monétaire, et indiquer l'orientation de la politique monétaire.
Les opérations d'open market peuvent être divisées en quatre catégories :

1) les opérations principales de refinancement.
Elles consistent en des opérations de cession temporaire destinées à fournir des liquidités de manière régulière, avec une fréquence hebdomadaire et une échéance d'une semaine

2) Les opérations de refinancement à plus long terme.
Elles consistent en des opérations de cession temporaire destinées à fournir des liquidités, avec une fréquence mensuelle et une échéance de trois mois

3) Les opérations de réglage fin.
Elles sont effectuées de manière ponctuelle en vue de gérer la situation de la liquidité sur le marché et d'assurer le pilotage des taux d'intérêt, notamment pour atténuer l'incidence sur les taux d'intérêt de fluctuations imprévues de la liquidité bancaire

4) Les opérations structurelles.
Elles sont réalisées en émettant des certificats de dette et en ayant recours à des opérations de cession temporaire ou à des opérations ferme.

# Les facilités permanentes
En outre, l’Eurosystème offre des facilités permanentes qui servent à fournir et à retirer de la liquidité au jour le jour et à déterminer une limite supérieure et inférieure pour le taux d'intérêt du marché au jour le jour.
Deux facilités permanentes sont disponibles :

1) La facilité de prêt marginal.
Les contreparties (par exemple les institutions financières telles que les banques) peuvent les utiliser pour obtenir auprès des banques centrales nationales de la liquidité au jour le jour contre des actifs éligibles

2) La facilité de dépôt.
Les contreparties peuvent avoir recours à celles-ci pour effectuer des dépôts au jour le jour auprès des banques centrales nationales.

# Les réserves obligatoires
Enfin, l’Eurosystème impose aux établissements de crédit la constitution de réserves sur des comptes ouverts sur les livres des banques centrales nationales. L'objectif des réserves obligatoires est de stabiliser les taux d'intérêt sur le marché monétaire et de créer (ou d'accentuer) un besoin structurel de liquidités.

Complément: Définition des agrégats monétaires.


-M1 comprend les billets et pièces en circulation et les dépôts à vue.
-M2 recouvre M1, les dépôts à terme d’une durée initiale inférieure ou égale à deux ans et les dépôts remboursables avec un préavis inférieur ou égal à trois mois.
-M3 englobe M2, les pensions, les titres d’OPCVM monétaires, les instruments du marché monétaire et les titres de créance d’une durée initiale inférieure ou égale à deux ans.

Décisions de politique monétaire de la FED


Annonces de la Réserve Fédérale Américaine concernant ses taux directeurs ci-dessous.
Forte baisse entre octobre 2007 et décembre 2008 pour arriver à 0%.
Maintien de ce taux très bas sur une longue période entre 2009 et fin 2015.
Remontée jusqu'à 2.25%-2.50% fin 2018 puis baisse très rapide sous la crainte d'une réduction de l'activité économique.
A noter que la BCE n'a pas suivi cette remontée, elle a gardé son taux directeur à 0%, sans signe de reprise économique forte en Europe.

Date de la décision Variation du taux directeur Nouveau taux directeur
16 Juin 2022+0.75%1.50 % à 1.75%
5 Mai 2022+0.50%0.75 % à 1.00%
17 Mars 2022+0.25%0.25 % à 0.50%
16 Mars 2020-1.00%0.00 % à 0.25%
3 Mars 2020-0.50%1.00 % à 1.25%
31 Octobre 2019-0.25%1.50 % à 1.75%
19 Septembre 2019-0.25%1.75 % à 2.00%
1er Août 2019-0.25%2.00 % à 2.25%
20 Décembre 2018+0.25%2.25 % à 2.50%
27 Septembre 2018+0.25%2.00 % à 2.25%
14 Juin 2018+0.25%1.75 % à 2.00%
22 Mars 2018+0.25%1.50 % à 1.75%
14 Décembre 2017+0.25%1.25 % à 1.50%
15 Juin 2017+0.25%1.00 % à 1.25%
16 Mars 2017+0.25%0.75% à 1.00%
15 Décembre 2016+0.25%0.50% à 0.75%
17 Décembre 2015+0.25%0.25% à 0.50%
16 Décembre 2008 -1.00% à -0.75%0.00% à 0.25%
29 Octobre 2008-0.50%1.00%
8 Octobre 2008-0.50%1.50%
30 Avril 2008-0.25%2.00%
18 Mars 2008-0.75%2.25%
30 Janvier 2008-0.50%3.00%
22 Janvier 2008-0.75%3.50%
11 Décembre 2007-0.25%4.25%
31 Octobre 2007-0.25%4.50%
18 Septembre 2007-0.50%4.75%





A LA UNE
  • Croissance : la fin d'année sera meilleure que prévu, selon la Banque de France
  •       info du 08-12-2022 à 19h59
    L'activité en France a progressé plus rapidement qu'anticipé. Dans un discours à la Toulouse School of Economics, le gouverneur de la banque centrale, François Villeroy de Galhau, estime à 1,9 % du PIB la facture énergétique supplémentaire payée par la France en 2022 du fait de la crise énergétique.

  • Budget : le gouvernement livre ses derniers combats
  •       info du 08-12-2022 à 18h20
    Elisabeth Borne a abrégé l'examen du projet de loi de finances pour 2023, en recourant rapidement ce jeudi au 49.3 lors du retour du texte à l'Assemblée. Elle espère encore conclure la semaine prochaine un accord avec LR sur la loi de programmation des finances publiques, mais les négociations sont compliquées.

  • Les négociations sur les salaires pour 2023 s'annoncent difficiles dans les entreprises
  •       info du 08-12-2022 à 17h58
    Deux études du cabinet Syndex, que « Les Echos » présentent en exclusivité, montrent une large diffusion des augmentations générales dans les entreprises. Elles pointent aussi une forte insatisfaction des représentants du personnel qui augure de négociations tendues sur les salaires de l'an prochain.

  • Retraites : les syndicats expriment à Elisabeth Borne leur opposition à tout report de l'âge de départ
  •       info du 08-12-2022 à 15h57
    A l'issue de leurs rendez-vous ce jeudi matin avec la cheffe du gouvernement, Laurent Berger (CFDT) et Philippe Martinez (CGT) ont promis une mobilisation sociale « déterminée » en cas de report de l'âge de départ à la retraite.

  • Retraites : Macron prêt à engager la bataille avec le report de l'âge de départ à 65 ans
  •       info du 08-12-2022 à 18h10
    Après le dîner de la majorité mercredi à l'Elysée, un atterrissage semble se dessiner pour la réforme des retraites via un projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificatif. Le chef de l'Etat affiche sa préférence pour un recul de l'âge légal à 65 ans. Mais cette borne pourrait bouger dans le débat parlementaire.

  • Hausse des prix de l'énergie : l'Etat a assumé plus de la moitié du choc
  •       info du 08-12-2022 à 07h57
    Selon une note de la direction générale du Trésor, l'Etat aura pris à sa charge 52 % de la perte de revenus réels (85 milliards) subie par la France du fait du renchérissement des prix du gaz et du pétrole en 2022. Les ménages n'en supportent que 6 % et les entreprises 42 %.

  • Les téléconsultations ne percent pas dans les déserts médicaux
  •       info du 08-12-2022 à 06h54
    En 2021, les téléconsultations n'ont pas été spécialement réalisées à la demande de patients vivant dans des zones en mal de médecins. Le recours au rendez-vous à distance semble cependant là pour durer et son usage évolue.

  • Carburants : pourquoi Bercy opte pour un nouveau dispositif moins généreux que prévu
  •       info du 07-12-2022 à 18h01
    Alors que les cours du pétrole sont orientés à la baisse, Elisabeth Borne a annoncé ce mercredi que la ristourne sur le carburant serait remplacée début janvier par une indemnité de 100 euros réservée aux 10 millions de travailleurs les plus modestes. Une nouvelle stratégie qui devrait soulager les comptes publics.

  • Covid : le gouvernement appelle les Français à se faire vacciner avant Noël
  •       info du 07-12-2022 à 17h47
    Elisabeth Borne a, pour la première fois de manière aussi claire, appelé les Français à se faire vacciner contre le Covid s'ils prévoient de passer les fêtes de fin d'année avec des personnes à risque de formes graves. Le gouvernement veut mettre fin au flou, après plusieurs jours de tâtonnement.

  • Pourquoi le déficit commercial de la France n'en finit plus de se creuser
  •       info du 08-12-2022 à 09h48
    En octobre, le déficit commercial s'est légèrement réduit. Mais sur un an, il a dépassé 154 milliards d'euros, un record. Au-delà de la facture énergétique, la France souffre toujours de sa désindustrialisation. Le ralentissement économique mondial fait peser une menace sur ses excédents dans les services.